30 de moins de 30 ans 2019 : Louise Bouchoucha

« L’expérience est une lanterne que l’on porte sur le dos et qui n’éclaire jamais que le chemin parcouru. » – Confucius

Université / University

MBA Digital

Licence en communication événementielle

BTS Communication

Poste actuel / Current position

Manageuse – 386 Laboratoire / Chef de projet – Artichaut Records

Manager – 386 Laboratoire / Project Manager – Artichaut Records

 

>> Profil LinkedIn <<

>> Facebook <<

>> Instagram <<

>> Site Internet <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Freestyle All Shart » – La Smala

J’ai commencé a aimé le rap via la scène belge. Ce morceau est très important pour moi, je l’écoute souvent. Il regroupe tous les rappeurs qui m’ont fait découvrir cet art.

« La Lettre » – Lunatic

Premier morceau de rap français que j’ai vraiment écouté et apprécié et première rencontre auditive avec Booba que j’ai par la suite énormément écouté. Pour moi, c’est un morceau emblématique des années 2000.

« Jeunes du 18 » – Hugo TSR

Hugo est un rappeur très important pour moi car, vadrouillant beaucoup dans le 18ème arrondissement, il m’a donné un sentiment de proximité et d’identification à sa musique. Il est l’un des artistes de la scène rap que je respecte le plus.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Le moment le plus déterminant dans mon parcours a été la rencontre avec mon associé et fondateur d’Artichaut Records, Léo Thomelet. Nous avions des connaissances communes et avons donc discuté ensemble au tout début de la création d’Artichaut. Il a su directement me faire confiance, me donner des missions et des responsabilités. S’il ne m’avait pas mis le pied à l’étrier en me motivant quotidiennement je ne serai sûrement pas l’une des #30moinsde30 de cette édition 2019.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Il est très difficile pour moi de ne conseiller qu’un concert car j’en fais beaucoup et suis vraiment attachée à la scène. Je pense qu’il n’y a qu’en live que l’on peut créer une vraie relation avec un artiste et le découvrir.

L’un de mes meilleurs souvenirs est un concert de Die Antwoord (en festival ce qui influe sur l’ambiance). Le jeu de scène est vraiment incroyable, leur énergie sans commune mesure. C’est un duo vraiment atypique et trash ce qui rend le show mémorable.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

J’ai toujours été une grande consommatrice de musique au sens large. J’écoute énormément de morceaux (même lorsque ce n’est pas pour le travail) et suis très admirative des artistes. Ce sont les rencontres qui m’ont fait prendre conscience que ma vision de cet art et du marché qu’il a créé étaient peut-être intéressantes. J’ai donc pris le pari de me mettre à 100% sur cette passion. Travailler avec des artistes talentueux, les aider, contempler leur développement est un plaisir dont je ne pourrai plus me passer.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Superman » – Eminem
« Humanoïde » – Nekfeu
« Moonlight in Vermont » – Ella Fitzgerald, Louis Armstrong
« Superlyricistes » – L’Indis, L’Avokato, Nakk
« La rue c’est rasoir » – Dosseh
« Le retour du rap français » – Kery James
« T’es bête ou quoi ? » – Sexion d’Assaut
« J’commence ma journée » – Inglorious Bastardz
« J’oublie tout » – Jul
« Ma liberté » – Serge Reggiani

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Ce qui est le plus intéressant dans ce milieu, c’est qu’il est en constante évolution. Chacun cherche toujours à se démarquer, à innover ce qui le rend parfois difficile à appréhender. Je pense que la digitalisation de la consommation des auditeurs est un facteur d’évolution tout comme l’abondance de l’offre – notamment sur les concerts et événements. C’est sur la communication et la stratégie de promotion que se situeront les principaux enjeux.

 Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Il y a bien entendu une vie après la musique, la « vraie vie » celle de la famille et des amis. Cependant, lorsque l’on vit de sa passion et que l’on est indépendant les deux se mélangent souvent. Même si un jour je ne travaille plus dans cette industrie, la musique sera toujours omniprésente dans ma vie. Je continuerai à écouter les sorties, à aller aux concerts.

Autre chose à rajouter ?

Un grand merci à La Nouvelle Onde et toutes les équipes qui permettent de faire avancer le mouvement et de mettre en avant les nouveaux talents. Ce portrait est un bon moyen de mieux se connaître, même si ne choisir que 13 morceaux en tout n’a pas été tâche facile.

 

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Freestyle All Shart » – La Smala

I started to love rap music with the Belgian scene. This song is very important to me, I often listen to it. It brings together all the rappers who made me discover this art.

« La Lettre » – Lunatic

First  piece  of  French  rap  that  I  really  listened  to  and  enjoyed  and  first  auditive encounter with Booba that I started to listen a lot afterwards. To me, it’s an iconic song from the 2000s.

« Jeunes du 18 » – Hugo TSR

Hugo is a very important rapper for me because, wandering a lot in the 18th arrondissement, I felt close to this song and was able to identify to his music. He is one of the artists I respect the most in the rap scene.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

The  key  moment  of  my  career  was  when  I  met  my  partner  and  the  founder  of Artichaut Records, Léo Thomelet. We had acquaintances in common, and thus we started  to  discuss  just  when  Artichaut  was  created.  He  trusted  me  from  the beginning, giving me tasks and responsibilities. If he hadn’t help me to get a foot in the door by motivating me on a daily basis, I certainly wouldn’t be part  this 2019 edition.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

It is very difficult for me to give advice for only one show or concert, because I go to concerts very often, and I really care about the stage. I think it’s only with live music that you can create a real relationship with an artist and discover it.

One of my best memories is a concert of Die Antwoord (during a festival, which influences the atmosphere). Their scene game is really incredible, their energy not comparable. It is a really atypical and trashy duo, which makes the live show memorable.

Why on earth did you want to work in music?

J’ai toujours été une grande consommatrice de musique au sens large. J’écoute énormément de morceaux (même lorsque ce n’est pas pour le travail) et suis très admirative des artistes. Ce sont les rencontres qui m’ont fait prendre conscience que ma vision de cet art et du marché qu’il a créé étaient peut-être intéressantes. J’ai donc pris le pari de me mettre à 100% sur cette passion. Travailler avec des artistes talentueux, les aider, contempler leur développement est un plaisir dont je ne pourrai plus me passer.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen to the playlist <<

« Superman » – Eminem
« Humanoïde » – Nekfeu
« Moonlight in Vermont » – Ella Fitzgerald, Louis Armstrong
« Superlyricistes » – L’Indis, L’Avokato, Nakk
« La rue c’est rasoir » – Dosseh
« Le retour du rap français » – Kery James
« T’es bête ou quoi ? » – Sexion d’Assaut
« J’commence ma journée » – Inglorious Bastardz
« J’oublie tout » – Jul
« Ma liberté » – Serge Reggiani

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

The most interesting thing about this environment is that it is constantly evolving. Everyone always tries to stand out, to innovate, which sometimes makes it difficult to grasp. I think that digitalization of the liesterners’ consumption is a factor of evolution, as well as the abundance of the offer – especially for concerts and events. The main issues in the upcoming years will be communication and promotion strategy.

Is there life after music, and what would yours be ?

Of course there is a life after music, the “real life” with family and friends. However, when someone lives from its passion and independently, both lives tend to be often mixed. Even if one day I no longer work in this industry, music will always be omnipresent in my life. I’ll keep listening to new tracks, going to concerts.

Anything you’d like to add ?

Thanks to La Nouvelle Onde and all the teams that contribute to push forward the movement and highlight new talents. This portrait is a good way to get to know each other better, even if choosing only 13 songs wasn’t an easy task.

 

 

 

  

 

 

Une réflexion sur “30 de moins de 30 ans 2019 : Louise Bouchoucha

Laisser un commentaire