30 de moins de 30 ans – Lucie Bouchet

Crédits photo : Maxime Corblin

« Je finis par me convaincre que je n’étais pas fait pour devenir quelqu’un en particulier, mais pour réaliser tous les êtres que je contenais. »

Université / University 

Master 2 management des organisations culturelles – Paris Dauphine / Cultural Management Specialized Master – Paris Dauphine

Licence professionnelle Management des organisations (suivi en contrat de professionnalisation) – organisation management / Bachelors’degree – obtained through an apprenticeship

BTS Métiers de l’audiovisuel option gestion de production (suivi en apprentissage) / Audiovisual HND, production specialisation – obtained through an apprenticeship.

Mémoire / Research paper

Les slasheurs de la culture sont-ils les bêta-testeurs du travail de demain ? / Are cultural slashers the beta-testers of future work ?

Postes actuels / Current position

Chargée de la billetterie et des relations avec le public à Stereolux
Programmatrice pour les BIS de Nantes de l’espace développement durable.
Formatrice pour l’UCO d’Angers, et Trempolino
Conférencière pour divers évènements

Ticketing and public relations manager in Stereolux (Nantes)
Sustainable area curator and manager in BIS de Nantes
Trainer at Catholic University of Angers
Speaker for several events

 

>> Profil LinkedIn <<

>> Facebook <<

>> Instagram <<

 

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

Mathieu Boogaerts – « Las Vegas »

Parce que Boogaerts est un artiste important pour mon compagnon, moi-même, et nos familles.

Mirza – « Nino Ferrer »

Parce que mes neveux en sont fans, et qu’ils sont beaucoup trop mignons quand ils la chantent. Satané Mirza !

Radiohead – « Pyramid Song »

Amnesiac est le premier album que j’ai emprunté à la bibliothèque du Louvre quand j’y ai travaillé.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Le soir où j’ai rencontré Julien Bassouls dans les loges de la Loco (ex Machine du Moulin Rouge), et qu’il m’a donné ma chance sur un coup de tête, un pari humain. Quelques mois plus tard, j’intégrais l’équipe qui allait rouvrir les Trois Baudets, en tant que chargée de billetterie. J’ai fêté mes 20 ans au bar de cette salle qui n’avait pas encore rouvert. C’était magique.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Mathieu Boogaerts. Vu sept fois, toujours émue, toujours amusée. Si possible, le voir à La Java, où il donne des concerts très dépouillés, et le génie de son écriture saute aux yeux.

Tamino. Que vous le vouliez ou non, vous tomberez amoureux.se de lui pendant le concert, et vous achèterez l’album en sortant.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

13 ans, concert de M’Panada à Viviers (07), mon artiste préféré de l’époque. Mon grand frère m’incruste dans l’association qui organise, je prépare des sandwichs et je sers des bières toute la soirée. Je me marre avec des gens qui ont deux à trois fois mon âge, je me fais des copains. Je veux passer ma vie à faire ça. Le désir a muté depuis, mais il est toujours là, à chaque ouverture des portes.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

Radiohead – « Pyramid Song »
Tame Impala – « Let It Happen »
Arvo Part – Te Deum
Of Montreal – « The Past is a grotesque animal »
Kendrick Lamar – « HUMBLE. »
The Shins – « Sleeping Lessons »
Archive – « Again »
Paul Mc Cartney & Linda Mc Cartney – « Dear Boy »
MGMT – « Siberian Breaks »
Phoenix – « Lisztomania »

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Compliqué de répondre quand on en a plusieurs, des métiers !
Sur les questions de commercialisation et de billetterie, je dirais la reprise en main par les organisateurs de leur commercialisation et la gestion intelligente et raisonnée des DATAS.

 Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Il y a une vie après la musique comme secteur d’activité, bien évidemment, parce qu’il y a des choses passionnantes à apprendre et à faire partout. Mais aucune vie ne me semble possible sans musique.

Autre chose à rajouter ?

Lorsqu’on évoque les mouvements #metoo, on parle tout le temps de l’effet qu’ils ont produit sur les individus, et notamment sur les hommes, dans leurs rapports à la séduction. Mais on sous-estime à mon sens son effet sur les femmes en tant que professionnelles, vis à vis d’elles-mêmes et de leurs collaboratrices. A titre personnel, je suis heureuse que les choses commencent enfin à bouger dans le secteur musical, qu’on en parle dans les évènements professionnels majeurs, et que des mouvements de sororité se développent.

 

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

Mathieu Boogaerts – « Las Vegas »

Boogaerts’s an important artist for my boyfriend, our families and I.

Mirza – « Nino Ferrer »

My nephews are big fans, and they’re so cute when they sing it. Bloody Mirza !

Radiohead – « Pyramid Song »

First album I borrowed at the Louvre Museum staff library when I worked there. Now I see the fun of it, but that’s completely true !

Golden Ticket moment: when did you get your big break?

The evening I met Julien Bassouls in the previous Loco dressing rooms (now La Machine du Moulin Rouge). He gave me a chance on a bet, and a few month later I joined his team to reopen Les Trois Baudets in Pigalle, as a ticketing manager. I celebrated my 20th birthday there, while the place had not reopened yet.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Mathieu Boogaerts. Seen seven times, still moved, still amused. If you can, go see him playing at La Java in Paris. He gives simple, casual gigs solo or duet. His composing talent is obvious there.

Tamino. Wether you like it or not, you’ll fall in love with him during the concert, and you’ll buy the album afterwards.

Why on earth did you want to work in music?

I was 13, and my favorite band at the time was playing in my neighborhood. My brother had me enter the organisation, and I spent the evening serving drinks, preparing sandwiches. I shared laughters, and made friends with people way older than me. I left thinking « that’s what I want to do my entire life ». The desire mutated since, but it’s still there at each and every door opening time.

You meet aliens: which 10 tracks do they need to hear?

>> Listen to the playlist <<

Radiohead – « Pyramid Song »
Tame Impala – « Let It Happen »
Arvo Part – Te Deum
Of Montreal – « The Past is a grotesque animal »
Kendrick Lamar – « HUMBLE. »
The Shins – « Sleeping Lessons »
Archive – « Again »
Paul Mc Cartney & Linda Mc Cartney – « Dear Boy »
MGMT – « Siberian Breaks »
Phoenix – « Lisztomania »

SRSLY(seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years?

Ouch, hard to answer about my several jobs ! About ticketing, I’d say that the major challenge of next years is gonna be the reappropriation by organizers of their selling tools. Also, they’ll have to learn how to use effectively their Data regarding the new challenges of GDPR, especially for small organizations.

Is there life after music, and what would yours be ?

As a job, of course there must be life after music. There’s passion, things to learn and to do at every corner ! But no life seems to be worth it without music.

Anything you’d like to add ?

Speaking about #metoo, it seems to me we always focus on the effect the movement had on individuals relationships, and especially on men, the way it affected their perception of seduction. I think we underestimated the impact it had and still has on women as professionals, about themselves and their female coworkers. I’m really happy things are finally moving in musical field, that professional equality and female-male relationships are becoming a public matter. Sorority networks are thriving, and I’m really excited to get to see this !

 

« I ended up convincing myself I wasn’t supposed to become someone in particular, but to achieve all the individuals I had in me. »

 

Une réflexion sur “30 de moins de 30 ans – Lucie Bouchet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s