30 de moins de 30 2022 : Nina Chapuis

« Qui ne tente rien n’a rien

Université / University

Music’Halle, Cycle Pro, MIMA

Illusion & Macadam, Tourneur.euse, Manageur.euse, Développeur.euse d’artistes en musiques actuelles

Poste actuel / Current position

Musicienne / Co-gérante – FÔM / Chargée de diffusion / Accompagnatrice de projet

>> Instagram <<

>> Instagram pro <<

>> LinkedIn <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Saudade, Saudade » – Maro

La première qui me vient en tête parce que les musiciennes l’avaient joué pour notre soirée de lancement avec FÔM et j’avais pris ma collègue dans mes bras et versé des larmes de joie intense, je retrouve cette sensation à chaque fois que je l’écoute.

« Bom Bom » – Mayra Andrade

Ensuite, ce titre en particulier qui me rappelle cette fameuse année où j’ai appris à me connaitre, fais mes plus belles rencontres et surtout pris soin de moi (en plus elle parle d’apprendre à dire non, ce qui vient raisonner dans mon coeur).

« Who Run The World » – Beyoncé

Pour finir, cette chanson m’a toujours motivé et parce qu’on me surnomme Queen B.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

J’ai toujours joué de la musique, mes parents en jouant eux.elles même, cela coule dans mes veines. En revanche, je n’avais jamais été du côté « développement de projet » et ce qui m’a permis d’avoir envie de ça a été une discussion où je me suis rendue compte qu’aider les autres me remplissait de bonheur. J’ai donc réfléchis à comment combiner les deux choses qui me font battre mon coeur : rendre les autres heureux.euses et la musique, et voilà où j’en suis.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Je recommande Airelle Besson en concert car c’est une artiste d’une sensibilité incroyable. La trompette n’étant pas un instrument que je porte dans mon coeur, elle a su me faire découvrir toutes les facettes de celui-ci et j’ai réellement eu l’impression d’écouter son histoire à travers ses notes.

En spectacle, je dirais Trou de Mathilde Paillette que j’ai eu la chance de voir lors du festival d’Aurillac et qui m’a bouleversé. Ce spectacle est drôle, juste et indescriptiblement touchant. Je passais du rire aux larmes et c’est ce genre de spectacle qui regonfle notre féminin intérieur.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

La musique a toujours fait partie de moi. Quand j’étais petite, jouer du piano était comme écrire dans mon journal intime. Évidemment j’ai eu des gros moments de doutes et de remise en question comme cela semblait tellement logique, mais aujourd’hui je suis pleinement heureuse d’y être rester.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Respect » – Aretha Franklin
Rêverie – Debussy
« Put a Little Love In Your Heart » – Marcia Griffiths
« Les 5 sens » – Grand Corps Malade
« Massives » – Tarzan & Tarzan et les guestas #1
« Inchallah » – Lalla rami
« Male Fantasy » – Billie Eilish
« Passinho de la prévention » – Livroteca Brincante Do Pina
« Try » – Airelle Besson
« Too Much To Taste » – Crystal Murray

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Par rapport à FÔM, cela va être de trouver des locaux, des partenaires, développer des actions pour mettre encore plus en lumière les artistes féminines et issues de minorités de genre, et trouver une équilibre financier. Pour l’aspect booking, j’aimerai avoir développé un réseaux professionnel solide pour pouvoir faire tourner mes groupes dans des conditions d’accueils professionnelles. En musique, cela va être de franchir le cap d’aller jouer en jam et rencontrer de nouveaux.elles artistes.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Heureusement oui, la musique fait partie de la vie mais n’est pas un début ou une fin. Si la musique n’était pas mon fil conducteur en ce moment je pense que je ferais un peu de tout ce que j’aime faire et qui est utile pour les autres : couture, cuisine et mécanique. Et si on ne prend pas en compte le côté professionnel, je pense que ça serait de prendre soin des autres et de moi en partageant des moments d’écoute, de rire, de douceur, et d’amour.

Autre chose à rajouter ?

Décider de rentrer dans le monde de la musique en tant que professionnelle a été quelque chose de très compliqué à décider. En effet, jouer de la musique et avoir des projets dedans est assez facile, par contre vivre de ça et être sereine quant à son parcours professionnelle et sa solidité est plus compliqué. Toutes les casquettes que j’ai aujourd’hui me plait réellement mais la reconnaissance de la Nouvelle Onde est comme une validation et un énorme encouragement dans mon parcours. Cela me boost encore plus pour aider tou.te.s les artistes autour de moi et soutenir les artistes féminines et issues de minorités de genre.

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Saudade, Saudade » – Maro

The first one that comes to my mind is this track, because at the opening party of our business (FÔM) I hugged my coworker thinking about how we made it to that point and it felt amazing, I was crying joy tears.

« Bom Bom » – Mayra Andrade

It reminds me of this beautiful year where I learned to know myself, made the most amazing encounters and specially took care of myself (beyond that, she’s talking about learning how to say no which makes a lot of sense in my life)

« Who Run The World » – Beyoncé

To finish, this song which always motivates me (and close friends call me Queen B).

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

I always played music, so did my parents. However I never had been on the development side of a musical career. What gave me the idea to do so was a conversation where I realised how much I like helping people and make them happy. I just found a way to combine both: make people happy and music, and here I am.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

I’d recommend Airelle Besson live because it’s an amazing artist with a huge sensibility. I wasn’t a huge fan of but she made me discover all this instrument could do and really made me feel I was getting to know her while playing it.

As a show, I would say Trou by Mathilde Paillette which I had the chance to see in Aurillac’s Festival and overwhelmed me. This show is funny, true and moving. I was laughing and crying at the same time. It really is the type of show that can boost our feminine energy.

Why on earth did you want to work in music?

Music has always been a part of me. When I was little, playing piano was like writing in my private journal. Of course, I’ve been through a lots of moments of doubts, but today I’m fully happy to stick with it.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Ecouter la playlist <<

« Respect » – Aretha Franklin
Rêverie – Debussy
« Put a Little Love In Your Heart » – Marcia Griffiths
« Les 5 sens » – Grand Corps Malade
« Massives » – Tarzan & Tarzan et les guestas #1
« Inchallah » – Lalla rami
« Male Fantasy » – Billie Eilish
« Passinho de la prévention » – Livroteca Brincante Do Pina
« Try » – Airelle Besson
« Too Much To Taste » – Crystal Murray

SRSLY (seriously): what are the stakes of your job within the next 5 years in your opinion ?

Regarding Fôm my wish is to find places to work in and have more working partners. Also I hope that by this time we will have developed more actions to enlighten female and LGBTQ+ artists. As a booking agent I’d like to have developed a bigger network to be able to make my bands play in good welcoming conditions. As a musician I wish to be playing more at Jam sessions and meet now artists.

Is there life after music, and what would yours be ?

Luckily yes, music is a part of life but not all of it. If music wasn’t my guide I think I would make a little bit of everything I like to do and what can also be useful for others : cooking, sewing and mechanic. Out of   professional point of view, I think I would be taking care of others and myself, sharing listening moments, laugh, sweetness and love.

Anything else you’d like to add ?

Choosing the music industry as a carrer was something really hard to do. As so, playing music and make stuff in it is quite easy, however make a living out of it thus be serene about our financial stability is way more complicated. I really enjoy every job I have but the Nouvelle Onde’s award feels like a validation and a huge encouragement in my journey. This boost me even more to help all the artist around me and support feminine and LGBTQ+ artists even more.

Laisser un commentaire