30 de moins de 30 2021 : Etienne Pelosoff

“L’Art, mes enfants, c’est d’être absolument soi-même.” – Paul Verlaine

Université / University

Bachelor avec ‘First Honours’ en Production Musicale & Sonore, Spécialisation en programmation de synthés & ‘surround systems’ – BIMM Berlin Music School (Allemagne)
Bachelor avec ‘First Honours’ en Composition et Arrangement à la Basse, Spécialisation en musique de films – BIMM London Music School (Royaume-Uni) 
Bachelor en International Economics, Management et Finance – Bocconi University of Milan (Italie)

Bachelor with First Honours in Music & Sound Production, Specialisation in Max for Live & Surround systemsBIMM Berlin Music School (Germany)
Bachelor with First Honours in Creative Musicianship in Bass, Specialisation in Sound for Moving ImageBIMM London Music School (UK) 
Bachelor of International Economics, Management and Finance (in English)Bocconi University of Milan (Italy)

Mémoire / Research paper

 L’utilisation des techniques modernes de production du chant pour renforcer l’émotion d’un morceau pop
La création d’une fusion entre black metal et jazz
Les risques financiers du ‘shadow banking’ en Chine

The enhancement of the emotion of a pop song through modern production techniques on vocals
The creation of fusion between black metal and jazz
The financial risk of shadow banking in modern China

Poste actuel / Current position

Music Producer & Ingénieur Mix-  Etienne Pelosoff Studio

Music Producer and mix engineer – Etienne Pelosoff Studio

>> LinkedIn <<

>> Twitter <<

>> Facebook <<

>> Instagram <<

>> Site Internet <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

Rage Against the Machine – Rage Against the Machine 

A 12 ans, ce fût la révélation : l’énergie explosive, la voix endiablée, la basse dévastatrice.

« Tutu » – Miles Davis

Voici LE morceau qui m’obsède depuis dix ans. C’est un groove si simple et si évident… et pourtant, il fallait le trouver!

« Threnody for the Victims of Hiroshima » – Penderecki

Jamais je n’aurais pu imaginer une musique pareille: de la même mani@ère que la physique atomique peut reconstruire la matière, Penderecki a ici complètement réinventé la manière de créer du son avec un orchestre.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Plus qu’un moment précis, mon ticket gagnant a trois facettes: rigueur, curiosité et passion. Tout le fun est là!

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Meshuggah! Ce groupe de metal norvégien crée un show transcendant où des rythmes hypnotiques se mêlent à un jeu de lumières unique au monde. On se sent dans une autre dimension, très loin de la planète Terre. C’est à vivre au moins une fois dans sa vie !

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

Alors je terminais mon bachelor en économie à l’université à Bocconi, un prof a cité toute une liste de célébrités qui ont aussi accompli un bachelor en économie et parmi elles figurait Mick Jagger. Je me suis dit : “si Mick Jagger s’est lancé après cela, alors moi aussi!”

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« So What » – Miles Davis
« Bleed » – Meshuggah
« Pursuit » – Gesaffelstein
« Sex Machine » – James Brown
« Carving a Giant » – Gorgoroth
« Lettre à la République » – Kery James
« Firebird » – Stravinsky
« Thriller » – Michael Jackson
« Love Don’t Let Me Go » – David Guetta
« Killing in the Name » – Rage Against the Machine

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

L’industrie de la musique évolue avec les innovations technologiques. Mon métier de music producer dépend particulièrement des derniers outils inventés et dans le numérique, les choses bougent très vite. Avec ses algorithmes de normalisation, Spotify a par exemple transformé les standards artistiques de la pop en favorisant des morceaux plus courts avec des masters à -14dB. L’intelligence artificielle prend donc progressivement le pas sur les décisions de mixage avec des programmes de plus en plus précis et autonomes. Au-delà d’intégrer ces nouveaux outils techniques, le défi du music producer sera donc de prouver plus que jamais son rôle essentiel dans la création musicale: sublimer l’émotion humaine dans un enregistrement sonore.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Si je devenais sourd, j’imagine que je me consacrerais aux mots, à la manière dont ils peuvent résonner en nous en une sorte de musique intérieure. En poésie, que ce soit chez Verlaine, Blake, Jaccottet ou Bukowski, le rythme des mots m’a toujours fasciné. Je suis obsédé par la magie avec laquelle les mots portent une valeur individuelle mais aussi plurielle selon leur alliance, d’où ma passion de trouver parmi l’infinité de ceux qui existent, le mot juste pour le sens imagé d’une certaine phrase. Après les notes, les mots aussi sont un cadeau de l’univers.

Autre chose à rajouter ?

Merci beaucoup à toi, lecteur, pour avoir lu cette interview, merci à toute l’équipe de LNO pour leur travail formidable ! Pour que la folle aventure du Black Metal Jazz continue, rendez-vous sur mes réseaux, je vous attends. Stay trve, stay jazz !

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

Rage Against the Machine – Rage Against the Machine 

At 12 years old, this was a revelation: the astonishing energy, the unstoppable vocals and the fattest bass ever.

« Tutu » – Miles Davis

This is THE song that has obsessed me for more than 10 years ago: this is such a simple yet brilliant groove… almost too genius to be real.

« Threnody for the Victims of Hiroshima » – Penderecki

Never could I have imagined a music like this just like quantum physics recreates matter, Penderecki completely re-invents the way an orchestra can create sound.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

More than just one moment, my golden ticket has three sides: riguor, curiosity and passion. This is where all the fun is!

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Meshuggah! This Norwegian metal band performs a transcending show where hypnotic rhythms embrace some unique lightshow. You feel as if you were in another dimension, very far away from Earth. It’s quite something to live!

Why on earth did you want to work in music?

As I was graduating with a Bachelor in economics at Bocconi University in Milan, a teacher made a list of celebrities who also graduated in economics, and among them was Mick Jagger. I thought: “if Mick Jagger did it after this, so can I!”

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Ecouter la playlist <<

« So What » – Miles Davis
« Bleed » – Meshuggah
« Pursuit » – Gesaffelstein
« Sex Machine » – James Brown
« Carving a Giant » – Gorgoroth
« Lettre à la République » – Kery James
« Firebird » – Stravinsky
« Thriller » – Michael Jackson
« Love Don’t Let Me Go » – David Guetta
« Killing in the Name » – Rage Against the Machine

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

The music industry changes with technological innovations. My job as a music producer depends heavily on the latest high tech music tools, and in the digital world, technology changes fast. For instance, Spotify has transformed pop music tendencies with their normalization algorithms by favoring shorter songs with a mastering limit at -14dB. Artificial intelligence therefore expands its grasp on mixing decisions with softwares becoming increasingly precise and autonomous. More than simply integrating those new technical tools, the music producer challenge will be to prove more than ever its vital role in the musical creation process: to sublimate human emotion in a sound recording.

Is there life after music, and what would yours be ?

If I were to be deaf, I could imagine myself dedicating my life to words and to their unique ability to resonate in us in a mysterious form of silent music. In poetry, I have always been fascinated by the rhythm of words, whether it’s with Verlaine, Blake, Jaccottet or Bukowski. I’m quite obsessed with the magical way in which words reflect different values and meanings depending on their combinations. This is why I find myself passionate about finding in the infinity of possible words the one which sounds just right for a certain sentence. Just like notes, words are a gift in this universe.

Anything else to add ?

Thank you so much to you who read this interview. Thank you to the whole LNO team for their wonderful work! Follow me on my socials to continue this fabulous Black Metal Jazz adventure, I’m waiting for you. Stay trve, stay jazz!

Laisser un commentaire