30 de moins de 30 2021 : Alexia Crinier

Crédits photo : mashmallow_bounce 

« Pas de problème, que des solutions. »

Université / University

Hypokhâgne

Master II – Stratégie et Communication des Organisations – majeure Communication Publique et Corporate – Sciences Po Lille

Master II – Organisational Strategy and Communication – Public and Corporate CommunicationSciences Po Lille

Mémoire / Research paper

« L’influence d’Internet dans le rap français : peut-on encore rapper sans Internet ? »

« The Influence of the Internet in French Rap : Can we still Rap without the Internet ? »

Poste actuel / Current position

Cheffe de projet – Believe

Project Manager – Believe

>> Twitter <<

>> LinkedIn <<

>> Instagram <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Heart of Gold » – Neil Young

C’est l’une des chansons préférées de mon père, qui adore Neil Young. Chaque note me fait penser à lui, à mon enfance, et à tout ce qui nous reste à faire encore ensemble !

« Ma Petite » – Rachelle Allison x Meryl

Lorsque j’ai entendu ce morceau pour la première fois, j’en ai eu des frissons. Le morceau est incroyablement fort, et le sujet, d’une importance capitale !

« Ma France à moi » – Diam’s

Dur de se dire que 15 ans plus tard, ce morceau est toujours autant d’actualité…

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Est-ce le moment où j’ai renversé tout mon verre d’eau sur la main de celui qui deviendra mon maitre de stage (Vincent Quillacq, lauréat « Je gère » des #PrixLNO 2018, Global Head of Video, Believe) lors de mon entretien d’embauche ? Ou quand, en pleine mission d’hôtesse d’accueil au Salon de la Communication, j’ai reçu l’appel de Marie-Anne Robert (Managing Director, Sony Music France, ex General Manager Artist Services & Marketing, Believe) qui proposait de m’embaucher immédiatement ?

Je ne saurais réellement choisir. En vérité, mon premier stage chez Believe a été déterminant pour me mettre le pied à l’étrier dans ce milieu, car c’est de ce stage qu’ont découlé toutes les opportunités par la suite !

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Dur de choisir ! J’ai récemment eu la chance d’aller voir Baiser Mortel, de Low Jack, Lala &ce et Cecilia Bengoleo, avec Lala &ce, Jäde, Le Dioucke, Babysolo33 et Rad Cartier, à la Bourse du Commerce à Paris. Un lieu intimiste, des tableaux très esthétiques et des artistes très talentueux, je le conseillerai totalement à une personne qui ne sort pas trop !

Egalement (et parce que c’est vraiment trop dur de choisir), je conseillerai vivement à quiconque d’aller, un jour, voir un concert de Youssoupha. La connexion de l’artiste avec son public est incroyable et l’émotion qui s’y dégage est extraordinaire. J’ai pu le voir lors de son concert Salle Pleyel en 2019, je me souviens en être sortie bouche bée, et avoir même conseillé à mes parents d’y aller !

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

Je voulais la vie d’artiste mais j’avais pas de talent !!

Blague à part, en réalité je n’aurais jamais pensé pourvoir travailler dans la musique un jour. Je viens d’une petite ville en banlieue lyonnaise. Pour moi le monde de la musique, c’était un truc de Parisien et de contacts. Un monde aussi éloigné que différent du mien.

C’est pendant mes études que j’ai réalisé que c’était ce que je voulais faire. Je faisais des études de sciences politiques, je voulais changer le monde en travaillant dans les relations internationales. Puis je suis partie un an au Canada. Et là-bas, tout est possible ! J’ai rencontré des gens qui voulaient faire de la musique, et qui donnaient tout pour pouvoir en faire, et en vivre. Ca m’a fait réaliser qu’en fait, c’était ça que je voulais faire. M’investir pour aider les artistes, et les accompagner.

Et avec la musique aussi, on change le monde !

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Fallin » – Alicia Keys
« National Anthem » – Lana del Rey
« Kiff’n’dir » – Zaho
« Nuit » – Oboy
« SHELTER » – Vic Mensa, Wyclef Jean, Chance the Rapper
« A chaque jour suffit sa peine » – Nessbeal
« Wine » – B Young
« Thank You » – Dido
« AHOO » – Chilla, Bianca Costa, Davinhor, Le Juiice, Vicky R
« Kozmic Blues » – Janis Joplin

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Ils sont multiples.

Avant tout je pense qu’un des enjeux majeurs est de laisser leur place aux rappeuses. Il faut sortir de la comparaison quasi systématique à Diam’s et Casey, et ne plus les considérer comme des exceptions parmi les rappeurs. L’objectif est évidemment d’arriver à un stade où il n’y ait plus de différence de traitement entre une rappeuse et un rappeur, dans tous les métiers de l’industrie. Cela nécessite une grande remise en question et de nombreuses améliorations.

Je pense aussi qu’il y a de gros enjeux liés au streaming. On a vu le streaming se développer incroyablement vite ces dernières années, et changer considérablement les modes de consommation et de production. Je pense que dans les 5 prochaines années à venir, il va falloir dépasser les limites du streaming et de l’hyperproductivité.

Niveau technologique aussi. Les nouvelles technologies se développent toujours plus vite et l’horizon des possibles pour les artistes et les labels s’étend chaque jour un peu plus. L’enjeu va être de rester à la page, et trouver le moyen d’investir intelligemment toutes ces nouvelles technologies.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Je pense que le monde de la musique ne me quittera jamais vraiment. Maintenant que je connais un peu l’industrie, il ne me sera plus jamais possible d’écouter un morceau sans penser à tout le travail de l’ombre qui a abouti à la création du morceau !!

Ceci étant dit, si je quitte un jour le milieu, je m’imagine bien tenir une librairie dans une petite ville de France.

Autre chose à rajouter ?

Franchement, j’ai découvert les #PrixLNO quand j’étais en train de chercher mon premier emploi. Je crois que c’était une des premières éditions et ça m’avait permis de parler un peu avec certaines personnes, dont notamment Ouafa Mamèche (lauréate « Je Choisis Tout » #PrixLNO 2018), qui avait pris le temps de répondre à mes questions. C’est une grande fierté d’être parmi la liste des 30moinsde30 cette année. Merci à La Nouvelle Onde pour l’opportunité, et merci de participer à montrer que les métiers de la musique sont accessibles à tous.

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Heart of Gold » – Neil Young

It’s one of my father’s favorite song. Every note makes me think of him, of my childhood and of everything that the future has in store for us.

« Ma Petite » – Rachelle Allison x Meryl

When I heard this song for the first time, I got the chills. The track is incredibly strong, and the topic is of prime importance.

« Ma France à moi » – Diam’s

The track speaks for itself. It’s tough to think that 15 years later, the track is still so much current…

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

Is it the moment when I spilled my entire glass of water on the hand of the one would become my internship supervisor (Vincent Quillacq, Prix LNO 2018, Global head of Video, Believe) during my first internship interview ? Or the moment when, as I was working as a hostess in a communication fair, I received the call of Marie-Anne Robert (Managing Director, Sony Music France, ex- general Manager Artist Services & Marketing, Believe) to offer me a job ?

I can’t really choose. In fact, my first internship at Believe has been determinant in my future in the music industry, as every opportunity I got came from this internship.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Hard to choose ! I recently got the chance to see Baiser Mortel, from Low Jack, Lala &ce and Cecilia Bengoleo, with Lala &ce, Jäde, Le Dioucke, Babysolo33 and Rad Cartier, at the Bourse du Commerce in Paris. An intimist location, stunning visual and musical portrayals, and gifted artists: I would totally recommend it to someone who never goes out !

Also (and because it is really too hard to choose), I would strongly recommend to everyone to go to a concert from Youssoupha. The connexion with the artist and his public is incredible, and the emotion that emerges from it is extraordinary. I went to his concert in 2019 at Salle Pleyel in Paris, I remember going out from the venue astonished, and to even recommend it to my parents !

Why on earth did you want to work in music?

I wanted to be an artist but I had no talent !!

Joke aside, in reality I would never have thought to be working in the music industry. I come from a small town from the Lyon suburban area. For me, the music industry was something made for Parisian and people who knew people. In other words it was a world very far away and different from mine.

It’s when I was studying that I realized I really wanted to work in the music industry. I was studying political sciences, wanting to change the world through international relations. Then I spent a year in Canada, and everything is possible there ! I met people who wanted to make music and live from it, and who were doing everything to reach their dream. It made me realize that it was what I wanted to do : help artists and guide them.

And with music too, we change the world !

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen <<

« Fallin » – Alicia Keys
« National Anthem » – Lana del Rey
« Kiff’n’dir » – Zaho
« Nuit » – Oboy
« SHELTER » – Vic Mensa, Wyclef Jean, Chance the Rapper
« A chaque jour suffit sa peine » – Nessbeal
« Wine » – B Young
« Thank You » – Dido
« AHOO » – Chilla, Bianca Costa, Davinhor, Le Juiice, Vicky R
« Kozmic Blues » – Janis Joplin

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

They are multiple.

One of the major stake would be to let their much deserved place to female rappers. We need to get out of the patterns of always comparing French female rappers to Diam’s and Casey, and to stop considering them as exception in a full-male world. The goal is obviously to arrive at a place where there will be no treatment difference between a female and a male rapper, and this is, in my opinion, a big stake for every job in the industry. This will require a huge reassessment of this industry, and huge ameliorations as well.

I also think they are big stakes coming from the streaming. We’ve witnessed the streaming developing itself incredibly quickly these past few years. It has considerably changed the consumption and the production of music. I think within the 5 coming years, we will need to exceed the limits of the streaming and the hyperproductivity.

On the technological scale as well. New technologies are getting developed faster and faster. The horizon of possibilities for artists and labels is getting broadened a little more every day. The stake will be to keep up and find way to intelligently use those new technologies. 

Is there life after music, and what would yours be ?

I think music will never really leave me. Now that I know a little the industry, I will never be able to listen to a track without thinking of all the work that made the track being able to be created and released !!

This being said, if I ever leave the music industry, I imagine myself running a bookshop in a small French town.

Anything else to add?

Honestly, I discovered the #PrixLNO when I was looking for my first job in the industry. I think it was one of the first editions, and it had given me the opportunity to talk with some of the winners, like Ouafa Mamèche, who took time to answer my questions. I am really proud to be part of the 30moinsde30 list this year. Thanks La Nouvelle Onde for the opportunity, and thanks for participating to show that the jobs of the music industry are accessible to every one.

Laisser un commentaire