30 de moins de 30 2020 : Tiffen Golzné

« Le silence éternel des espaces infinis m’effraie et la seule chose qu’on puisse lui opposer, c’est la poésie et la musique. » – Blaise Pascal / Alexandre Astier

Université / University

Université Lille 3 – Master 2 Métiers de la culture, parcours Productions artistiques et publics de la culture / Lille 3 University – Master’s degree “Cultural professions”, specialization “Artistic productions and cultural audiences”

Mémoire / Research paper

Comment la chanson francophone engagée traduit-elle des enjeux sociétaux de son temps ? Le cas de la chanson anti-Front National / How does socially committed french-speaking songs translate nowadays societal issues ? Studying anti “Front National” songs

Poste actuel / Current position

Chargée de production artistique, Les Eurockéennes de Belfort – Chargée de l’accueil artistes, Nancy Jazz Pulsations, Chorus des Hauts-de-Seine, Jardin du Michel et Summer Vibrations – Chargée de missions, Diverses structures (JM France, la Féma – Fédération des musiques actuelles de Bourgogne Franche-Comté…) / Production manager, Les Eurockéennes de Belfort – Hospitality manager, Nancy Jazz Pulsations, Chorus des Hauts-de-Seine, Jardin du Michel and Summer Vibrations – Project manager, various organizations (JM France, la Féma …)

>> LinkedIn <<

>> Facebook <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Wake up » – Arcade Fire

Quand mon grand frère m’a emmenée les voir en concert à 15 ans alors que je ne les connaissais pas encore, ça a été une sacrée claque. Et je me souviendrai toujours de ce morceau en clôture des Eurockéennes 2017 : fin de festival, entourée d’amis et de collègues, avec le feu d’artifice en prime… quelle émotion !

« Spanish Sahara » – Foals

Je ne m’en lasse pas, ce morceau est juste incroyable et a toujours tourné en boucle dans mon casque.

« New Slang » – The Shins

Pour ce moment dans un film qui me tient à cœur, Garden State : « You gotta hear this one song, it’ll change your life I swear ».

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Je crois que ma fascination pour ce milieu est arrivée quand j’ai débuté le bénévolat en festival alors que j’étais encore au lycée. J’ai découvert l’envers du décor et je n’ai plus jamais voulu m’en passer. C’est d’ailleurs grâce à mes nombreuses expériences de bénévolat que j’ai décroché mes premiers stages, puis mes premiers jobs.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Eh bien si cette personne ne sort jamais, qu’elle allume son ordinateur et aille voir le live de Vulfpeck au Madison Square Garden. A défaut de sortir, elle se déhanchera dans son salon pour sûr !

Et si elle se décide à sortir, un spectacle de cirque c’est toujours grandiose et accessible. La compagnie XY ou les 7 doigts de la main mettent généralement tout le monde d’accord.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

La passion pour la musique avant tout. Je peux remercier mon papa pour ça je crois.

Et puis, je passais déjà bien trop de temps en concert, alors pourquoi ne pas en ajouter encore un peu ? Plus sérieusement, c’est haletant comme métier. Grâce à l’intermittence et aux nombreuses équipes différentes que je rejoins au fil de l’année, je ne m’ennuie jamais (enfin… sauf en 2020…).

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Coffee Cold » – Galt MacDermot
« Talk is cheap » – Chet Faker
« Melody day » – Caribou
« Pitou » – Les Louanges
« 505 » – Arctic Monkeys
« Ambre » – Nils Frahm
« Europe is Lost » – Kate Tempest
« Sir Duke » – Steve Wonder
« Everyday » – A$AP Rocky (feat. Rod Stewart, Miguel & Mark Ronson)
« U.R.A. Fever » – The Kills

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Que les festivals puissent reprendre rapidement leur activité. Au-delà de cette condition sine qua non, la protection de l’environnement me semble incontournable. Dans mon métier, c’est un défi lorsqu’il faut conjuguer développement durable avec accueil artistes. Les tournées, les trajets, mais aussi les riders d’accueil longs comme le bras, le gaspillage, les déchets… Il faut absolument que les façons de faire changent.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Honnêtement, je ne me vois pas faire autre chose.

Ou alors une vie de voyages. C’est bien ça les voyages.

Autre chose à rajouter ?

Longue vie à La Nouvelle Onde !

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Wake up » – Arcade Fire

When my big brother took me to see them in live when I was 15 and I didn’t know them, it was awesome. And I will always remember this song at the end of the Eurockéennes 2017 : end of the festival, surrounded by friends and collegues, with the fireworks… what a moment !

« Spanish Sahara » – Foals

I never get tired of it, this song is just amazing and always played on repeat in my headphones.

« New Slang » – The Shins

For this moment in a movie I really care about, Garden State : « You gotta hear this one song, it’ll change your life I swear ».

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

I think my passion with this environment arrived when I started volunteering at festivals while I was still in high school. I discovered behind the scenes and since then, I never wanted to be far from it. It is also thanks to my many volunteer experiences that I got my first internships, and then my first jobs.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Well, if that person never goes out, I suggest the Vulfpeck’s live at Madison Square Garden, available on YouTube. He or she will dance in his/her living room for sure!

And if he or she decides to go out, a circus show is always incredible and accessible. Compagnie XY or the Seven Fingers make generally everyone agree on !

Why on earth did you want to work in music?

Passion for music above all. I can thank my dad for that.

Besides, I was spending way too much time in concerts, so why do not add some more? More seriously, it’s a breathtaking job.

Thanks to the intermittence and the many different teams I join over the year, I never get bored (well… except in 2020…)

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen <<

« Coffee Cold » – Galt MacDermot
« Talk is cheap » – Chet Faker
« Melody day » – Caribou
« Pitou » – Les Louanges
« 505 » – Arctic Monkeys
« Ambre » – Nils Frahm
« Europe is Lost » – Kate Tempest
« Sir Duke » – Steve Wonder
« Everyday » – A$AP Rocky (feat. Rod Stewart, Miguel & Mark Ronson)
« U.R.A. Fever » – The Kills

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

That festivals can quickly take place again. Beyond this sine qua non condition, ecology seems essential to me. In my job, it is quite a challenge when you have to mix it with welcoming artists. Tours, journeys, but also the way too long hospitality riders, the waste… Lines need to move, it is essential.

Is there life after music, and what would yours be ?

Honestly, I can’t see myself doing anything else. Or a traveling life. Okay, if you insist.

Anything else to add ?

Long life to La Nouvelle Onde !

Laisser un commentaire