30 de moins de 30 2020 : Leila Chaibeddra

« Haut les cœurs ! »

Université / University

Licence professionnelle AGEC (Administration et Gestion des Entreprises Culturelles spécialisé musique actuelles) / Management and Business Administration diploma for the music industry

Poste actuel / Current position

Fondatrice et directrice artistique et booking, Tartine Production – Co-fondatrice, Les Films Normal / Founder & artistic director, Tartine Production – Co-founder, Les Films Normal

>> LinkedIn <<

>> Twitter <<

>> Facebook <<

>> Instagram <<

>> Site web <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

Le Réveil – Koma

C’est avec la Scred Connexion que j’ai pris conscience de l’ampleur des dégâts de la gestion de la France avec ses anciennes colonies et du traitement qu’elle réserve aux personnes issues de l’immigration.

« Les Oiseaux de Passage » – Georges Brassens

Je trouve que cette chanson explique parfaitement le besoin essentiel des artistes dans la société avec des mots simples et efficaces.

« Sodade » – Césaria Evora

Sa voix m’a transporté et émue de nombreuse fois, comme une très grande partie de la population mondiale. Son œuvre restera magnifique et intemporelle.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Le moment le plus déterminant pour construire ma carrière a été ma rencontre avec Nedjim Bouizzoul, chanteur du groupe Labess,  qui m’a ouvert les portes de l’international (nous sommes allées dans une vingtaine de pays pour présenter son travail) depuis 2016.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

            Il faut aller voir Jupiter and Okwess ABSOLUMENT !!

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

J’ai toujours été attiré par la production musicale et la musique live en particulier. Dès mes 8 ans, je demandais sans arrêt à mes parents de m’emmener voir des concerts.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Lam An Doz » – Maya Kamaty
« Bidibido » – Elida Almeida
« Billy Django » – Flavia Cohelo
« Enfumée » – Batlik
« Rock El Casbah » – Rachid Taha
« Prévu / Pas Prévue » – Milk Coffee and Sugar
« Malamente » – Rosalia
« Labess » – Fibali
« Tears Dry On Their Own » – Amy Winehouse
« The Curse » – Agnès Obel

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Pour les 5 prochaines années, l’enjeu primordial d’après moi est de ne pas laisser mourir le spectacle vivant au détriment de la musique enregistrée et des concerts en ligne. Il faut réussir à l’adapter à la période et faire en sorte que les gens continuent de consommer des concerts live. Vivement la reprise !

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Pour l’instant, je n’imagine pas ma vie sans la musique. J’essaie de m’adapter à la crise sanitaire en co-fondant une agence de production audiovisuelle autour de la musique, Les Films Normal afin de produire des documentaires, des EPK, des clips ou encore des concerts live en attendant les reprises des concerts et pour nous aider à les promouvoir.

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

Le Réveil – Koma

With Scred Connexion, I became aware of the damage done by France to its old colonies and how it treats immigrants.

« Les Oiseaux de Passage » – Georges Brassens

I think this song perfectly explains how artists are important in our society with simple and efficient words.

« Sodade » – Césaria Evora

Her work stays incredible, ageless and powerful.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

The most important moment was my first meeting with Nedjim Bouizzoul, (Labess singer and guitarist). This band opened to me international doors. We went to 20 countries to do shows since 2016.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

You have to discover Jupiter and Okwess on stage ABSOLUTELY !!

Why on earth did you want to work in music?

I’ve always wanted to work in music industry and live music in particular. When I was 8 years old, I always asked to my parents to pick me up to discover new live artists.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen <<

« Lam An Doz » – Maya Kamaty
« Bidibido » – Elida Almeida
« Billy Django » – Flavia Cohelo
« Enfumée » – Batlik
« Rock El Casbah » – Rachid Taha
« Prévu / Pas Prévue » – Milk Coffee and Sugar
« Malamente » – Rosalia
« Labess » – Fibali
« Tears Dry On Their Own » – Amy Winehouse
« The Curse » – Agnès Obel

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

For the 5 following years, I think the most important thing is to keep music alive and continue to organize shows with real audience and not online. Our challenge is to adapt shows to this pandemic situation and continue to do it while waiting for normal situation to come back.

Is there life after music, and what would yours be ?

For the moment, I can’t imagine my life without music. I try to adapt myself to the crisis by co-creating a new audiovisual company named ‘Les Films Normal’, in order to produce clips, EPK, live sessions, documentaries in order to promote our roster until live music come back.

« Cheer Up !« 

Laisser un commentaire