30 de moins de 30 2020 : Matthieu Barreira

« Ubuntu ! Je suis parce que nous sommes !. »

Université / University

Licence Science Politique (Université Lumière Lyon 2) – Maitrise Science Politique (Université Lumière Lyon 2) – Master 2 Direction de projet et d’établissements artistiques et culturels internationaux (Université Lumière Lyon 2)

Mémoire / Research paper

De l’intérêt grandissant de groupes industriels pour le secteur des musiques actuelles français : les phénomènes de concentrations en question. Risques, opportunités et inquiétudes autour d’une filière qui rencontre de plus larges difficultés malgré une effervescence historique / The growing interest of industrial companies in the French music sector: the concentration phenomena in question. Risks, opportunities and concerns around a sector that is encountering greater difficulties despite historic turmoil.

Poste actuel / Current position

Poursuite de mon travail de recherche sur les phénomènes de concentration dans le secteur musical (Auteur et consultant) – Assistant administratif, Théâtre Comédie Odéon – Co-fondateur, Chargé de production et d’administration, Rurality – Membre artiste du label Pomme Sanguine / Pursuit of my research on the concentration phenomena in the music sector (Author, consultant) – Administratif assistant, Théâtre Comédie Odéon – Cofounder, head of production and administration, Rurality – Artiste member, Pomme Sanguine Label

>> LinkedIn <<

>> Twitter <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Processus 2003 » – Sniper

Parce que c’est ce qui a commencé à m’éveiller politiquement, avec le rap français de cette époque d’une manière générale.

Recondite – On Acid

Parce que c’est l’un des artistes et des albums qui m’a ouvert la voie vers les musiques électroniques et les joies spirituelles de l’acid avec la TB303, et plus tard celles de « l’IDM ».

« Sweet Dreams (Are Made of This) » – Eurythmics

Pour l’amour de la musique des années 80 et de la fête. Je me souviens encore l’écouter à fond en voiture avec ma grand-mère. Et à l’époque, c’était le futur !

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

La première édition de notre micro festival Rurality en 2014, que l’on organise avec des amis d’enfance dans la campagne bourguignonne, là où on a grandi, au milieu de nulle part. Ça a lieu dans une grande ferme avec rien à 10km à la ronde pendant 3 jours. Il y a donc de quoi faire ! J’ai pris goût à l’organisation en ayant en tête le résultat, des gens heureux, bienveillants, qui dansent et profitent, qui se réunissent pour la musique et la fête. C’est déjà un super moment à organiser, que ce soit les mois précédents ou durant la semaine de montage. Les jours J n’en sont que plus beaux, même si les lendemains on rigole un peu moins, on est fiers de ce qu’on a vécu et accompli !

Ça a été déterminant et cela m’a amené à m’engager dans des associations de musiques, en commençant par Chineurs de Lyon en 2015, ou plus récemment avec les Siestes Electroniques en 2019 ou le label Pomme Sanguine depuis 2018.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Un live de Aux88 pour leur style inégalé et l’énergie qu’ils dégagent sur scène.

Et ‘Le porteur d’histoire’ d’Alexis Michalik, pour mon deuxième amour, le théâtre, avec une mise en scène et des jeux d’actrices et d’acteurs hors normes, une prouesse !

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

Naïvement, rendre le monde bienveillant, les publics ouverts aux autres, curieux, avec une envie de partage. C’est aussi une opportunité incroyable de réunir passion et travail.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

Tout simplement pour qu’ils voient que l’humanité sait faire de belles choses :

Carbon Based Lifeforms (et toute leur œuvre)
Aphex Twin (et toute son œuvre)
Nihls Frahm (et toute son œuvre)
Cignol (et toute son œuvre)
Microlith (et toute son œuvre)
Krawtverk (et toute leur œuvre)
Je triche pour celle-ci, mais je n’arrivais pas à choisir, pour le côté OST : Ramin Djawadi, Hanz Zimmer, Enio Moricone, Howard Shore (et toutes leurs œuvres)
« Child in Time » – Deep Purple
« Maggotbrain » – Funkadelic
« The Final Countdown » – Europe

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Comme dans tous secteurs, ce sont bien sûr les questions d’égalité, qu’elles concernent les genres, les origines, etc. Il y a tout un tas d’initiatives qui naissent et existent depuis plusieurs années dans notre secteur, qui font avancer les choses, aident la parole à se libérer. Je pense notamment à #musictoo et Change de Disque. Continuons ainsi !

Ensuite la reprise d’activité bien évidemment, comment vont se placer les grands groupes avec un tel rebattement de cartes ? Comment les clubs, les structures indépendantes vont trouver les moyens, ou pas, de se sortir de cette crise ?

Et enfin faire prendre conscience que notre secteur, comme d’autres, tels que l’alimentaire ou la mode, il existe aussi des initiatives plus responsables que d’autres, plus éthiques, face aux actions de certains grands groupes. Il est donc nécessaire de prendre conscience de ces enjeux et des impacts que ces groupes peuvent avoir sur le secteur, qu’ils soient négatifs ou positifs.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Pas de vie sans musique, alors la question se pose-t-elle vraiment ?

Autre chose à rajouter ?

Hâte de vous croiser sur les dancefloors, hâte qu’ils réouvrent !

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Processus 2003 » – Sniper

Because it is the song that started to wake me up politically, with all the French rap of this time.

Recondite – On Acid

Because it is one of the artists and albums who opened me the voice towards electronic musiques and the spiritual joices of acid music with the TB303, and later ones of “IDM”.

« Sweet Dreams (Are Made of This) » – Eurythmics

For the love of the music in the 80’s, for the love of party. I remember listen to it loud in the car with my grandmother. And at this time, itw as the futur !

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

The first edition of our micro festival Rurality in 2014. It is a micro festival that we organize with childhood friends in the Burgundy countryside, where we grew up, in the middle of nowhere. It takes place in an old farm with noting for 10km around. So there is plenty to do !  This is where I got taste for musical event organization, always having the results in head : happy people, kindly, dancing and enjoying, reunited for the music and for party. It is already a great moment to organize, whether during the previous months or during the set-up week. D days are all the more beautiful, even if the next day we laugh a little less, we are proud of what we what we experienced and accomplished.

It has been decesive and it let me to commit is music associations, started with Chineurs de Lyon in 2015, or more recently with Les Siestes Electronic in 2019, or the Pomme Sanguine Label in 2018.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Aux88’s live, for their unique style and energy on stage.

And ‘Le porteur d’histoire’ by Alexis Michalik, for my second love, theatre. It is a play with an incredible staging and acting.

Why on earth did you want to work in music?

Naivly to make people kindly, open to other, curious, with a desire to share. It is also an incredible opportunity to reunite passion and work.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen <<

Symply for them to see humanity can make wonderful things :

Carbon Based Lifeforms (and all his work)
Aphex Twin (and all his work)
Nihls Frahm (and all his work)
Cignol (and all his work)
Microlith (and all his work)
Krawtverk (and all their work)
I was cheating on this one, but I couldn’t choose, for the OST: Ramin Djawadi, Hanz Zimmer, Enio Moricone, Howard Shore (and all their works)
« Child in Time » – Deep Purple
« Maggotbrain » – Funkadelic
« The Final Countdown » – Europe

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

As in all sectors: it is the questions about equity, whether it be about gender, origins, etc. There are more and more initiatives like musictoo and change de disque, or the work of the CNM. We have to continue!

Then there is obviously the resumption of our activities: what strategies will adopt the big private groups of the sector. How will the clubs, independent structures  find the means or not to get out of this crisis?

Finally, realize that in our sector, just like in food or fashion, there are initiatives more ethical, responsible, on the contrary of actions from some big companies. It is necessary to become aware of these issues and the impacts that these groups can have on our sector, negative or positive.  

Is there life after music, and what would yours be ?

No life without music, so does the question really arise?

Anything else to add ?

Can’t wait to see you on dancefloors, can’t wait for them to reopen!

« Ubuntu ! I am because we are !« 

Laisser un commentaire