30 de moins de 30 ans 2019 : Nicolas Baudoin

Études / Studies

Licence droit français droit russe – Université Paris 10 Nanterre La Défense

Master 1 droit des affaires – Université paris 1 Panthéon Sorbonne

Magistère Relations internationales et action à l’étranger – Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

Licence Degree in French and Russian Law – Paris 10 Nanterre La Défense University / Master 1 in Business Law – Paris 1 Panthéon Sorbonne University / Magisterium in International Relations and Action Abroad – Paris 1 Panthéon Sorbonne University

Mémoire / Research paper

« Le marché russe de la musique enregistrée »

« The russian market of recorded music »

Poste actuel / Current position

Rédacteur Booska-P / Fondateur & Rédacteur en chef REVRSE

Editor at Booska-P / Founder & Managing Editor at REVRSE

>> Twitter <<

>> LinkedIn <<

>> Instagram <<

>> Site Internet <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

Just Blue – Space

L’un des albums qui ont fait mon enfance, pioché au hasard dans la réserve de disques de mes parents entre Yves Montand, Nino Ferrer, Abba et Pink Floyd.

Mode de vie… Béton Style – Le Rat Luciano

Un album unique en son genre que j’ai écouté et réécouté pendant des années, reflet d’une figure incontournable de la scène musicale marseillaise.

Tha Carter III – Lil Wayne

L’album qui m’a fait tourner la tête vers les Etats-Unis et tomber amoureux des scènes underground du Sud (Lousiane, Memphis, Atlanta).

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Le jour où Florian Lecerf, en charge du management stratégique chez Booska-P, m’a proposé un poste de rédacteur. C’était la première fois qu’on me rémunérait pour parler de musique. C’était surtout une offre complètement inattendue venant d’un site que je suivais depuis des années et qui est encore à ce jour le principal média urbain français avec plus de 2 millions de visiteurs uniques mensuels et 3 millions d’abonnés sur les réseaux.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

C’est autant une recommandation à moi-même qu’à quelqu’un d’autre : Mylène Farmer fait certainement partie des artistes français les plus intenses sur scène. Je me suis promis de passer faire un tour à l’une de ses dates depuis que je suis entré en possession de son double album live 2019.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

C’est une décision qui s’est prise toute seule en quelque sorte. Pendant des années, j’ai construit mon profil pour un poste de juriste spécialisé en droit du numérique. Au terme de cette période passée à jongler entre mes activités dans la musique et mon parcours professionnel, je me suis rendu compte que les deux n’étaient pas incompatibles. Autour de moi, beaucoup de gens commençaient à rejoindre des postes dans l’industrie et mon carnet d’adresse commençait aussi à se garnir. J’ai mis de côté mon parcours de juriste et je me suis lancé à plein temps dans la musique, sans regrets.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

Alexandre Nevsky – Prokofiev
« Zina » – Babylone
« Hannah Montana w/ a Live Orchestra (Audiomack) » – Migos
« San Pellegrino » – Chily
« Deep Into The Woods » – Children of the Corn
« Techno toujours pareil  » – Salut C’est Cool
« Highlander » – S.Pri Noir
« Numéro 10 » – Booba
« God Bless Amerika » – Lil Wayne
« La Mauvaise Réputation » – George Brassens

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Les professionnels de l’urbain en France doivent occuper des postes politiques à l’échelle de la filière, à la mesure de l’importance commerciale du registre qu’ils représentent. C’est un travail qui a déjà été engagé, entre autres, par Hichem Bonnefoi (Tefa), depuis plusieurs années et qui est essentiel à énormément de niveaux.

 Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle ?

Il y aura évidemment une vie après la musique pour moi comme pour chacun, mais la musique ne sera jamais bien loin pour autant. Je l’ai déjà évoqué : j’aimerais porter la voix de la filière au niveau politique (stratégies à l’export, budgets, subventions, processus législatifs, etc.)

Un dernier mot à rajouter ?

Un grand merci à Emily et Clara de La Nouvelle Onde pour leur soutien !

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

Just Blue – Space

One of the albums that made my childhood, picked randomly in the pile of records of my parents, between Yves Montand, Nino Ferrer, Abba and Pink Floyd. 

Mode de vie… Béton Style – Le Rat Luciano

A unique album, that I listened to again and again for many years, that reflects a key player of the Marseille musical scene.

Tha Carter III – Lil Wayne

The album that caught my interest in American music, and made me fall in love with the Southern underground scenes (Louisiana, Memphis, Atlanta).

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

It was the day when Florian Lecerf, that handles the strategic management at Booska-P, offered me an editor position. It was the first time someone paid me to talk about music. Moreover, it was a totally unexpected offer, coming from a website that I was reading for years and that is, to this day, the biggest French urban media with more than 2 millions of monthly unique visitors and 3 millions of suscribers on social networks.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

It is as much a recommandation to myself than a recommandation to others : Mylène Farmer is certainly one of the most intense French artists on stage. I made myself the promise that I would go to one of her shows since I received her double live album 2019.

Why on earth did you want to work in music?

It took me years to realize that I wanted to work in that field. In the mean time, I was working to become a lawyer specialized in digital law. It was not easy to juggle my career and my music-related activities, and at some point I understood that I wasn’t obligated to draw a line between them. Around me, many people were offered jobs inside the industry, and my adress book was getting bigger. I put aside my lawyer path and began to work full time in music, with no regrets.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen to the playlist <<

Alexandre Nevsky – Prokofiev
« Zina » – Babylone
« Hannah Montana w/ a Live Orchestra (Audiomack) » – Migos
« San Pellegrino » – Chily
« Deep Into The Woods » – Children of the Corn
« Techno toujours pareil  » – Salut C’est Cool
« Highlander » – S.Pri Noir
« Numéro 10 » – Booba
« God Bless Amerika » – Lil Wayne
« La Mauvaise Réputation » – George Brassens

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

As urban music is becoming the new mainstream genre in France, its professionals should occupy more political positions inside the industry. This work has already been engaged by Hichem Bonnefoi (Tefa) for several years, and is essential on many levels.

Is there life after music, and what would yours be ?

As for anyone else, there will be a « life after music » for me. However, I intend to stay close enough to it ! I already mentioned that subject : I would like, someday, to speak for the industry on a political scale (exportation strategies, budget, subventions, legislative processes, etc).

Anything else you’d like to add ?

Many thanks to Emily and Clara from La Nouvelle Onde for their support !

Une réflexion sur “30 de moins de 30 ans 2019 : Nicolas Baudoin

Laisser un commentaire