30 de moins de 30 ans – Diane Loichot

“Chaque jour il faut danser, fût-ce seulement par la pensée” – Nahman de Braslaw

Université / University 

Master Ingénierie des métiers de la culture, option spectacle vivant – Institut Denis Diderot, Université de Bourgogne, Dijon

Postes actuels / Current position

Coordinatrice de la FEMA, Fédération Musiques Actuelles Bourgogne-Franche-Comté. / Coordinator, la féma, a regional collaboration network in the music field in Burgundy-Franche-Comté.

La féma est l’association des acteurs de la filière musiques actuelles de Bourgogne-Franche-Comté. L’ambition de ce réseau est d’offrir un espace de dialogue, d’échanges d’expérience et de travail collaboratif entre les structures qui travaillent en faveur du développement des musiques actuelles : artistes, producteurs, diffuseurs, chargés de médiation et d’action culturelle dans les musiques actuelles, médias, labels,… Mon rôle est de coordonner ce réseau d’acteurs ! / La féma is an association dedicated to music actors in Burgundy-Franche-Comté. The purpose is to dialogue, debate, develop collaborative work in the music field in order to improve every music actor’s life in Burgundy-Franche-Comté : artists, managers, producers,  medias, labels,… eveyone involve in the music field ! My job is to coordinate that network !

 

>> Profil LinkedIn <<

>> Facebook <<

>> Instagram <<

 

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

Par rapport à ces trois titres, j’aime ces artistes auprès desquels on revient certains jours : ils ne le savent pas mais leurs morceaux sont comme des refuges, des points de repères dans nos vies.

Red Hot Chili Peppers – “Don’t forget me” / Live in Hyde Park

Mon oreille a été en partie forgée aux longues heures passées à écouter RHCP… Je connais le solo de John Frusciante par coeur sur ce morceau, cet album a été l’hymne de nos vacances familiales pendant de nombreux étés et je ne peux que mentionner le 6 juin 2006 : le premier des plus gros concerts que j’ai vu, c’était eux !

The Mars Volta – Roulette Dares (The Haunt Of)/ De-Loused in the Comatorium

Il y a eu un avant et un après lorsque j’ai découvert cet album, vers 14 ans : le foisonnement d’émotions qui traverse ce titre et les deux premiers albums de Mars Volta n’ont jamais aussi bien traduit par la musique ce que je ne pouvais dire par les mots. Renversant !

Pauline Croze – “Je suis floue” / Pauline Croze

Je me suis remise à écouter Pauline Croze ces derniers temps, c’est une artiste que j’écoute depuis ses débuts. Dans sa simplicité et sa douceur, par la poésie de ses mots, ses morceaux me touchent toujours autant.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Le master que j’ai fait a été une porte d’entrée non-négligeable, surtout grâce à toutes les rencontres que j’ai pu faire pendant mon cursus. Je me suis investie bénévolement partout où je le pouvais, j’avais soif d’apprendre, de découvrir, de comprendre le milieu culturel qui me faisait tant vibrer depuis toutes ces années. Mon investissement et ma curiosité ont fait que, sans m’en rendre compte, petit à petit, je m’y suis fait une place. Et aujourd’hui tout prend sens.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Micro de Pierre Rigal, de la Compagnie Dernière Minute. Cette pièce m’a fait l’effet d’exprimer la genèse de ma rencontre avec la musique. C’est viscéral. La musique est physique et se vit avec tout le corps. Je n’avais jamais vu une pièce qui exprimait aussi bien ce lien si fort que peut générer la musique amplifiée. Tout est électrique, tout est énergie. Déconcertant !

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

Mon entrée dans la musique était aussi inattendue que prévisible. Mes parents m’ont emmené voir mon premier concert à 7 ans et depuis ce jour, je n’ai jamais cessé d’aller écouter de la musique en live. En parallèle, j’ai avancé pas à pas dans mes études, sans imaginer qu’il soit possible de travailler dans la musique. Je me destinais initialement à un cursus de professeur de lettres. Après de multiples péripéties, la musique m’a rattrapé et j’ai fini par me dire : j’ai vraiment envie de contribuer à ma manière à cet art qui me procure le plus grand bien être.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

The Mars Volta – « Eriatarka »
Vulfpeck – « Dean Town »
Psykup – « La peur du vide »
Colin Stetson – « Spindrift »
Sia – « Death By Chocolate »
Clara Luciani – « Drôle d’Epoque»
Moddi – « Smoke » + JMK – « Catalina »
System of a Down – « Chop Suey ! »
Camille Saint-Saëns – «  Danse Macabre »
DJ Rolando – « The Jaguar » + DJ Mehdi – « Signature »

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

La féma est le plus jeune des réseaux régionaux des musiques actuelles et les problématiques que nous rencontrons tous sur le territoire national sont autant d’enjeux spécifiques pour les acteurs de la filière des musiques actuelles en Bourgogne-Franche-Comté. Sur tous les fronts, il y a donc de multiples enjeux : la gestion sonore et la prévention des risques auditifs, la médiation et l’action culturelle dans les musiques actuelles, les problématiques que rencontrent les festivals, la question de la pérennité des petits lieux et lieux intermédiaires non ou peu subventionnés… J’espère que d’ici 5 ans, plusieurs questions auront trouvé des réponses et que nous avancerons d’autant plus fédérés dans cette société qui se divise sans cesse.

 Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Je me suis tant projetée autrefois dans une vie qui n’était pas celle-ci que j’ai cessé d’y penser. Le quotidien d’aujourd’hui me plaît bien et comme personne n’est devin : on verra ! Dans tous les cas, il y aura toujours une vie avec de la musique.

Autre chose à rajouter ?

Aujourd’hui, travailler dans la musique est une évidence pour moi mais j’ai rencontré dans mon parcours tant de jeunes de mon âge en perte de sens pendant leurs études. La société dans laquelle on grandit ne nous encourage pas toujours à suivre nos rêves  et  encore moins à nous tromper de voie pour mieux apprendre de ce qu’on pourrait croire être une erreur (ce qui ne l’est jamais vraiment). L’ensemble de ces portraits montrent la détermination, la passion et la force de notre jeune génération. La Nouvelle Onde est donc une belle initiative !

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

I love these artists that you always enjoy listening to : they don’t know that but their songs are a kind of shelter, a life landmark.

Red Hot Chili Peppers – “Don’t forget me” / Live in Hyde Park

My ear has been partly forged to the long hours spent listening to RHCP… I know John Frusciante’s solo by heart on this track, this album has been the hymn of our family vacation for many summers and I can only mention June 6, 2006 : the first of the biggest concerts I’ve seen, it was them ! 

The Mars Volta – Roulette Dares (The Haunt Of)/ De-Loused in the Comatorium

I was 14 when I discovered this album : my life changed right away. All these emotions that I felt by listening this song or the first two albums were so powerful… How amazing it was !

Pauline Croze – “Je suis floue” / Pauline Croze

I have been listening to Pauline Croze music quite often these past few days, she’s an artist I’ve been listening to since her beginnings. I’m always touched by her sweetness words, her deep simplicity, her poetry.

Golden Ticket moment: when did you get your big break?

The master’ degree that I did was a gateway significant, especially thanks to every person that I met during my studies. I volunteered everywhere that I could, I was eager to learn, to discover, to understand the artistic field that had thrilled me for all these years. Step by step, I’ve found my niche. By now, everything seems to be in its proper place.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Micro, Pierre Rigal, Compagnie Dernière Minute. Music, soul and body come together. You feel the music through your whole body. This live expresses what I feel about music whithout saying it by words : this is disconcerting ! 

Why on earth did you want to work in music?

Working in the music field was as unexepected as it was predictable. I was 7 when I came to see a music live in a concert venue for the first time, thanks to my parents. Since that day, I have never stopped going to concert venues and festivals. My studies went by, I was meant to be a literature professor. After many adventures, the music caught up with me and I ended up saying to myself : I really want to contribute in my own way to this art that gives me the greatest well-being.

You meet aliens: which 10 tracks do they need to hear?

> Listen to the playlist <<

The Mars Volta – « Eriatarka »
Vulfpeck – « Dean Town »
Psykup – « La peur du vide »
Colin Stetson – « Spindrift »
Sia – « Death By Chocolate »
Clara Luciani – « Drôle d’Epoque»
Moddi – « Smoke » + JMK – « Catalina »
System of a Down – « Chop Suey ! »
Camille Saint-Saëns – «  Danse Macabre »
DJ Rolando – « The Jaguar » + DJ Mehdi – « Signature »

SRSLY(seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years?

La féma is one of the youngest regional music networks. All problems that we all encounter on a national scale are as many specific issues for music actors in Burgundy-Franche-Comté. We need to stand together on all these questions : sound management and auditory risks prevention, festival issues, the question of concert venues sustainability,… In the next five years, I hope that several questions will have found answers and that we will work all the more federated in a society that is constantly dividing.

Is there life after music, and what would yours be ?

I had so much planned myself in a life that was not this one that I stopped thinking about it. Today’s daily life pleases me and no one can tell the future so we’ll see ! In any case, these will always be a life with music.

Anything you’d like to add ?

Nowadays, working in the music field is obvious to me but I have met so many young adults in loss of meaning during their studies. This society does not always encourage us to follow our dreams or even to let us try doing mistakes to learn better. All these portraits show the determination, the passion and the strength of our young generation. That’s why La Nouvelle Onde is a great initiative !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s