30 de moins de 30 2021 : Laury Verdoux

« If you really want to do something, you’ll find a way. If you don’t, you’ll find an excuse» – Jim Rohn

Université / University

Master 1 Médiation Culturelle: Conception et Direction de projets culturels (spécialité musique) – Université Sorbonne Nouvelle
Licence Information-Communication/Anglais – Université Bordeaux Montaigne

Master’s Degree 1, Cultural Management (specialized in MusicUniversity Sorbonne Nouvelle
Bachelor’s Degree Information-Communication/AnglaisUniversity Bordeaux Montaigne

Mémoire / Research paper

Le packaging des albums dans la Kpop, vecteur majeur dans l’acte d’achat des fans français?

What’s the impact of the packaging on the sales of Kpop albums in France?

Poste actuel / Current position

Attachée de presse indépendante (Chili Music Korea, April 2nd, SORIPERCUSSION, Yify Zhang, Lyli J, Kelaska)

Music publicist (Chili Music Korea, April 2nd, SORIPERCUSSION, Yify Zhang, Lyli J, Kelaska)

>> LinkedIn <<

>> Facebook <<

>> Instagram <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« The Prince » – Madeon

Elle m’a fait découvrir à quel point une chanson peut être complexe et riche même si on ne s’en rend pas compte au premier abord (effets sur la voix, les sons utilisés et les bruits en fond qu’on n’entend pas forcément mais qui ont une importance) et suite à cela j’ai personnellement développé un intérêt pour la production musicale et j’ai suivi des cours.

Le Fantôme de l’Opéra (comédie musicale)

L’adaptation d’Andrew Lloyd Webber, Charles Hart et de Richard Stilgoe de l’oeuvre de Gaston Leroux m’a toujours plus ou moins suivie. J’ai découvert le livre et son adaptation en cours au lycée, puis à l’université, j’ai choisi spécialement un cours sur les comédies musicales après avoir vu des extraits de la comédie musicale, et je suis allée visiter l’Opera Garnier exprès. J’attendais avec impatience la première du “Fantôme de l’Opéra” au Théâtre Mogador en 2016 qui n’a malheureusement pas pu se faire, mais j’ai enfin pu voir une représentation à Séoul 2020 et j’ai été subjugué par les voix des chanteurs et les décors tellement soignés.

« Beep » – The Pussycat Dolls

Les Pussycat Dolls ont été le premier girlband que j’ai connu et suivi avec ferveur. Je suis tombée sur le clip de Beep par hasard sur une chaîne de la TNT (ça commence à remonter) et elles ont été mon premier concert. Il y a pire comme premier concert que les Pussycat Dolls avec Lady Gaga en première partie au Zénith de Paris 😉

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Cela a été un concours de circonstances pour moi. J’avais toujours eu un intérêt pour le mix et la production musicale et un jour sur les réseaux sociaux j’ai vu une publicité pour Music Production for Women/MPW(site d’apprentissage en ligne). La fondatrice, Xylo Aria, proposait une masterclass alors je me suis inscrite sans trop savoir à quoi m’attendre mais je me suis dit que je n’avais rien à perdre.
Après le cours, je n’y ai plus pensé du tout et quelques mois plus tard, j’ai reçu un email de la part de Xylo parce qu’en m’inscrivant à la masterclass, je m’étais aussi inscrite à la newsletter. Elle cherchait une assistante pour l’aider à faire grandir MPW, alors j’ai tenté ma chance. A ma grande surprise, j’ai décroché un entretien avec elle et j’ai fini par être embauchée en tant que chargée du contenu et de la promotion. Quelques semaines après, Xylo Aria organisait un cours sur les “Relations Presse” avec Whitney Caroline, la fondatrice de The Marketing Mixtape, une agence de RP. Je ne connaissais pas du tout les aboutissants du métier d’attaché de presse mais j’ai adoré suivre ce cours. Puis j’ai décidé d’essayer d’appliquer les techniques enseignées par Whitney pour voir à quel point cela pouvait fonctionner et j’ai commencé à chercher des artistes avec qui travailler.
Plus d’un an après, j’ai eu la chance de pouvoir travailler avec des artistes plus talentueux les uns que les autres, issus d’univers musicaux différents (indie-pop, EDM, ambient, pop-rock) et basés en France, aux Etats-Unis et en Corée du Sud. Maintenant c’est ce que j’adore faire! Je ne serais jamais assez reconnaissante auprès des artistes qui m’ont donné ma chance pour les aider dans leur carrière alors que je débutais.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Je recommande ABSOLUMENT d’aller voir Thomas Azier en concert. Ses chansons sont faites pour être jouées et entendues en live. Son énergie sur scène et sa voix sont juste incroyables!

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

J’ai toujours eu un intérêt particulier pour la musique. Quand j’étais jeune je me rappelle qu’à chaque fois que j’accompagnais ma mère au magasin, je lui demandais de m’acheter un CD (ma condition pour venir…) et c’était une joie de le ramener à la maison. J’avais une chaîne hi-fi que j’ai gardé pendant plus de 10 ans jusqu’à ce que les CDs sautent. Une des meilleures inventions pour moi a été le lecteur CD, une révolution de pouvoir emmener ma musique partout avec moi! J’en conviens maintenant les téléphones et lecteurs mp3 sont plus pratiques mais rien ne vaut un bon vieux CD. La manière de créer de la musique m’a toujours fascinée, quand j’étais au collège, avec des amis on faisait des reprises de chansons et ce qui m’intéressait c’était de mixer toutes nos voix ensemble et jouer avec les effets sur Audacity. J’ai toujours gardé cet intérêt pour la musique, et le plus dur a été de choisir vers quel métier me tourner. Je suis passée par le booking de DJs, puis l’organisation de concerts et maintenant les relations presse. En tant qu’attachée de presse, cela me permet de faire ce que j’aime le plus: faciliter les échanges entre les artistes et les fans et surtout aider les artistes à faire connaître leur musique.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Nothing like my love » – Lucy Pearson
« Better Days » – Arman Cekin, Faydee, Karra
« Applause » – Lady Gaga
« Moonlight » – Fejká
« Fever » – Dua Lipa, Angele
« Red Eyes » – Thomas Azier
« Playing Games » – Ace Tyto, Wolfpup
« Comptine d’un autre été, l’après-midi » – Yann Tiersen
« Fools » – Troye Sivan
« Bad Guy » – 1THE9

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

C’est plus un enjeu pour moi que pour mon métier en tant que tel mais avec la pandémie tout s’est fait en ligne pendant ces deux dernières années notamment pour se faire des contacts. Ce qui a pour moi d’un côté facilité la possibilité d’interagir avec d’autres professionnels, de participer à des conférences en ligne, des masterclass et de pouvoir m’insérer dans le milieu. Avec la reprise des évènements en personne, il va falloir que je continue à entretenir ces contacts et en développer de nouveaux dans des pays différents depuis la France. La reprise des concerts et des évènements est une super nouvelle mais cela veut dire que potentiellement moins d’évènements et d’opportunités de travail vont se faire en ligne et j’ai beaucoup apprécié cette possibilité de travailler avec des artistes et des labels aux quatre coins du monde depuis un seul endroit. Pour moi l’enjeu va être de voir comment “vivre” l’après covid au niveau professionnel. Je suis aussi curieuse de voir la proportion d’évènements en ligne et en personne dans les prochains mois.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Je me suis souvent posée la question, et je me suis même essayée à travailler dans d’autres secteurs mais je me suis rendue que c’est seulement quand je travaille en lien avec la musique que je m’épanouis. Donc la réponse pour moi est “non”, je compte bien continuer à porter mes différents chapeaux dans l’industrie musicale jusqu’au bout.

Autre chose à rajouter ?

Je suis toujours ravie de pouvoir collaborer avec de nouveaux artistes/labels et les aider dans leur promotion donc n’hésitez pas à me contacter!

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« The Prince » – Madeon

This song made me realize how rich and complex a song can be, even if we don’t pay attention to it (effects on the voice, instruments/beats, background sounds that we don’t really notice at first but are really important to the song). After that song, I had a growing interest in music production and attended a music production course.

Le Fantôme de l’Opéra (comédie musicale)

Andrew Lloyd Webber, Charles Hart and Richard Stilgoe’s adaptation of Gaston Leroux’s work has been following me over the years. I heard about the book and the musical in high school, at the university I chose a course on “Musicals” after seeing some excerpts, and I went to visit the Opera Garnier on purpose. So I was really looking forward to the premiere of the “Phantom of the Opera” at the Mogador Theater in 2016 which sadly couldn’t happen. I finally got to see a performance in Seoul in 2020 and I was overwhelmed by the voices of the singers and the sets.

« Beep » – The Pussycat Dolls

The Pussycat Dolls were my first girlband ever and I was such a big fan. I came across Beep music video really randomly one day on the TV, and I loved it. The Pussycat Dolls were my first concert and Lady Gaga was the opening act (so… pretty cool!)

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

I’d say that it was a combination of circumstances for me. I always had an interest in music mixing and production and one day on social media I saw on ad for Music Production for Women/MPW (an online learning platform). The founder, Xylo Aria, was offering a free masterclass, so I signed up not really knowing what to expect but I figured out that I had nothing to lose anyway. After the class, I forgot about it and a few months later I got an email from Xylo because I also signed up for the newsletter. She was looking for an assistant to help grow MPW, so I gave it a shot. To my surprise, I landed an interview with her and ended up being hired as a Content Manager for a year. A few weeks later, MPW organised a PR course with Whitney Caroline, the founder of The Marketing Mixtape, a PR agency. I had no idea how PR worked and the job of a publicist before but I LOVED taking that course. It opened a new door for me. After the class, I was really eager to try everything that Whitney mentioned so I started looking for artists to work with. More than a year later, I had the chance to work with talented artists from different musical backgrounds (indie-pop, EDM, ambient, pop-rock) and based in France, the United States and South Korea. I just love it! I’m really grateful to the artists who trusted me when I just started.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

I ABSOLUTELY recommend to go and see Thomas Azier live! His songs are made to be played and heard on stage. His energy and his voice are simply incredible.

Why on earth did you want to work in music?

I have always had a special interest in music. When I was young I remember that every time I went to the store with my mom, I asked her to buy me a CD (my condition to come…) and it was such a joy to bring it back to the house. I had a hi-fi system that I kept for over 10 years until the CDs broke. One of the best inventions for me was the CD player; a revolution to be able to bring my music everywhere! Okay, I agree, now phones and mp3 players are more convenient to carry around but nothing beats a good old CD. The way of creating music has always fascinated me. When I was in middle school, with friends we would cover some songs and what really interested me was mixing all our voices together and playing with the effects on Audacity. I have always kept this particular interest in music, and the hardest part for me was choosing which part of the industry to turn to. I went through music booking, to organizing concerts and now PR. As a publicist, it allows me to do what I love the most: facilitate exchanges between artists and their fans and above all help artists to make their music known.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen <<

« Nothing like my love » – Lucy Pearson
« Better Days » – Arman Cekin, Faydee, Karra
« Applause » – Lady Gaga
« Moonlight » – Fejká
« Fever » – Dua Lipa, Angele
« Red Eyes » – Thomas Azier
« Playing Games » – Ace Tyto, Wolfpup
« Comptine d’un autre été, l’après-midi » – Yann Tiersen
« Fools » – Troye Sivan
« Bad Guy » – 1THE9

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

This is more of a challenge for me rather than for my job as such, but with the pandemic everything has been done online for the past few years and it made things easier for me. It facilitated the possibility of interacting and connecting with other industry professionals, participating in online conferences, masterclasses and being able to fit into the industry. Now that in-person events are coming back, I will have to continue to maintain these contacts and make new ones in different countries from France. The fact that concerts and events are finally back is a really great news but it means that potentially fewer events and work opportunities will be done online. I really appreciated the possibility to work with artists and labels from different countries while I was in a different country as well. For me, the challenge will be to see how to “live” after covid on the professional level. I’m also curious to see how the ratio will be between in-person & online events in the coming months.

Is there life after music, and what would yours be ?

I’ve often asked myself that question and I actually tried working in other fields but I realized that I am only happy when I work with anything music-related. So for me the answer is “no”, I intend on working on different projects in the music industry as long as I can. I don’t see myself doing anything else.

Anything else to add?

I’m always looking for new artists/labels to collaborate with as a publicist, so feel free to reach out to me!

Laisser un commentaire