#PrixLNO2021 : Florian Lecerf « Je Gère »

Université / University

Master 2 Management Stratégique et Entrepreunariat (Paris Assas)

Poste actuel / Current position

Fondateur – 135 MÉDIA

Founder – 135 MEDIA

>> LinkedIn <<

>> Twitter <<

>> Instagram <<

>> Site Internet <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Grand Médine » – Médine

C’est suite à ce morceau que j’ai postulé chez Din Records, mon premier job dans la musique.

« Le Monde Ou Rien » – PNL

Pour l’impact dans le rap français.

Freestyle – Lacrim, Nessbeal, Sadek, SCH et Brulux

Pour faire une référence à Booska-P.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

En 2014 j’ai créé un blog de rap dans lequel j’analysais l’actualité avec un axe business/communication. Je faisais d’ailleurs des déclinaisons audios de 30 minutes de ces analyses sur YouTube (avant que je sache ce qu’était un podcast). Ça a joué dans ma candidature avec Din Records, et ça a aussi permis à Amad de Booska-P de me repérer (le début d’une longue relation profesionnelle).

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Je ne suis pas un grand amateur de concerts, je conseillerais plutôt le spectacle de Kheiron (sauf les 10 minutes de rap introspectif à la fin).

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

J’ai toujours voulu travailler dans un milieu qui me passionne, en partant du principe que si on aime ce qu’on fait on a plus de chance d’être doué. Les interviews fleuves de professionnels de la musique par l’AbcdrDuSon ont finis de me convaincre d’essayer.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

J’irais sur Spotify mettre la playlist PVNCHLINERS en aléatoire, en priant pour qu’un morceau de l’OVNI soit présent.

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Un des plus gros enjeux dans mon métier est l’accélération du rythme des carrières. Avec des percées toujours plus rapides (qui nécessite de trouver les artistes de plus en plus tôt),  et carrières de plus en plus courte (face à la concurrence des nouveaux artistes). Il est nécessaire de trouver des manières d’accompagner les artistes avec ces nouveaux paramètres : avec des contrats/services qui savent gérer la montée en puissance rapide tout en offrant ayant un modèle économique adapté aux artistes qui ne veulent/peuvent plus forcément avoir une longue carrière.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

J’ai la chance d’être passionné par beaucoup de domaines : médias, podcasts, innovation digital, entrepreneuriat, .. que je pratique déjà dans mon poste actuel. Si dois arrêter la musique, j’irais sûrement dans un de ces domaines.

Autre chose à rajouter ?

Je remercie LNO pour m’avoir sélectionné, et surtout pour leurs initiatives pour mettre en avant la nouvelle génération. J’en profite aussi pour remercier l’équipe 135 MÉDIA, c’est leur travail qui fait le succès de l’agence.

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Grand Médine » – Médine

It was after this song that I applied to Din Records, my first job in music.

« Le Monde Ou Rien » – PNL

For the impact in French rap.

Freestyle – Lacrim, Nessbeal, Sadek, SCH et Brulux

To make a reference to Booska-P.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

In 2014 I created a rap blog in which I analyzed the news with a business / communication axis. I was actually doing 30-minute audio versions of these analyzes on YouTube (before I knew what a podcast was). It played in my candidacy with Din Records, and it also allowed Amad de Booska-P to spot me (the start of a long professional relationship)

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

I am not a big fan of concerts, I would rather recommend the Kheiron Show (except the 10 minutes of introspective rap at the end)

Why on earth did you want to work in music?

I’ve always wanted to work in an environment that fascinates me, assuming that if you like what you do, you’re more likely to be gifted. AbcdrDuSon’s streams of interviews with music professionals finally convinced me to give it a try.e to grow up, in France, in an academic and cultural environment, in a family that had the means to let me go and volunteer at festivals from an early age. I was therefore able to choose the profession I was going to exercise with the support of those around me. It is for this reason that I had the opportunity, so easily, to work in current music.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

I’ll go on Spotify to play the PVNCHLINERS playlist on shuffle. And praying that one alien track be there.

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

One of the biggest challenges in my job is accelerating the pace of careers. With ever faster breakthroughs (which requires finding artists earlier and earlier), and increasingly shorter careers (in the face of competition from new artists). It is necessary to find ways to support artists with these new parameters: with contracts / services that know how to manage the rapid rise in power while offering having an economic model adapted to artists who no longer necessarily want / can have a long career.

Is there life after music, and what would yours be ?

I am lucky to be passionate about many areas: media, podcasts, digital innovation, entrepreneurship… which I already practice in my current position. If I have to stop the music, I would surely go to one of these areas

Anything else to add ?

I thank LNO for this selection, and especially for their initiative to showcase the new generation. I also take this opportunity to thank the 135 MEDIA team, it is their work that makes the agency so successful.

Laisser un commentaire