30 de moins de 30 2020 : Vincent Le Nen

« You only live 26 000 days. I’m going to wear them all out. » – Quincy Jones

Université / University

Université de Rennes-I, Master 2 Droit privé général (parcours Affaires) Université de Rennes-I, Master 2 General Private Law (specialisation in business law)

Université de Montpellier, Master 2 Droit des créations immatérielles / Université de Montpellier, Master 2 Creations of the mind Law

Mémoire / Research paper

La protection de l’œuvre musicale en France et aux Etats-Unis.

Le contrat de préférence éditoriale en matière d’édition musicale (primé).

Poste actuel / Current position

Consultant en stratégie – Manager – Blogueur musical – Curateur

Strategy consultant – Manager – Musical blogger – Curator

>> LinkedIn <<

>> Twitter <<

>> Instagram <<

>> Site web <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Himalaya » – SCH

L’intensité dans l’écriture et dans l’interprétation des couplets de ce morceau illustrent parfaitement la raison pour laquelle le rap est la musique qui me touche le plus.

« Back to black » – Amy Winehouse

J’ai un respect immense pour les artistes comme Amy Winehouse, capables de toucher universellement, qu’importent les langues, les âges, les cultures.

« U Don’t Know » – Jay-z

Cette chanson grandiloquente me marque, car c’est une sorte d’hymne ultime du hustler, figure si importante dans l’imaginaire du rap et des communautés qui font vivre ce genre. Puis Jay-Z y délivre certaines de ses plus célèbres punchlines, et peu sont aussi forts que lui dans cet exercice.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Le moment où je me suis mis à publier mes premiers articles, qui m’ont rapidement ouvert certaines portes alors que je n’avais jamais osé envisager une carrière dans l’industrie musicale.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Les concerts de Tyler, the Creator sont souvent de grands moments. Il est moins extrême qu’à ses 20 ans, mais il reste un artiste extravagant, énergique et rempli d’humour avec qui on peut être sûr qu’il va toujours se passer quelque chose.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

J’ai besoin de passion pour être motivé dans mon travail et me sentir bien mentalement : c’était donc un risque mesuré.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Pyramids » – Frank Ocean
« Hard in da Paint » – Waka Flocka
« No Ordinary Love » – Sade
« Mistral Gagnant » – Renaud
« Thought It Was A Drought » – Future
« Mystic Stylez » – Three-6 Mafia ft. Playa Fly, La Chat, MC Mack
« Boulbi » – Booba
« Strange Fruit » – Nina Simone
« Harlem » – Bill Withers
« Pas la Paix » – SCH

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

J’exerce plusieurs tâches, donc il est difficile de m’en concentrer sur une seule. Mais sur ce qui est en lien direct avec mes missions, je dirais :

– L’amélioration des moyens pour l’industrie du disque de repérer les nouveaux talents en rap et rnb sans que ceux-ci ne soient obligés pour cela d’avoir déjà réussi à se créer une fanbase, ce qui est une tâche ardue sans financements en 2020.

– Le fait de réussir à amener une partie du public rap vers une démarche d’acceptation de l’acte de paiement afin d’accéder à du journalisme de qualité.

– L’amélioration de la protection financière des managers.

– La simplification des démarches pour les artistes autoproduits, de plus en plus nombreux et souvent coincés entre des régimes individuels non-pensés pour s’adapter à leur double rôle. 

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Dans l’idéal, ce serait une vie au sein de laquelle je pourrais me consacrer à l’écriture de romans et à ma famille. Mais je ne sais pas si je serais vraiment capable de redevenir uniquement un auditeur un jour dans ma vie.

Autre chose à rajouter ?

Je suis ravi et reconnaissant de faire partie de cette selection 2020. Un grand merci à Emily et Clara pour cela!

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Himalaya » – SCH

The intensity in the writing and the interpretation of the verses in this song is a perfect illustration of the reason why rap music is the musical genre that affect me the most.

« Back to black » – Amy Winehouse

I have got a huge respect for artists like Amy Winehouse, who are able to universally affect people, regardless of the languages, ages, cultures.

« U Don’t Know » – Jay-z

This bombastic song is important to me, because this is like an ultimate anthem of the hustler, this important figure in the imaginary ofrap music and the communities that give life to this genre. Also, Jay-Z gives in this song some of his most famous punchlines, and a very few can equal him in this exercise.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

The moment I started to publish my very first articles which quickly opened me some doors, when I never even dared to consider a carrier in the music industry.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Tyler the Creator’s shows often are great moments. He is less extreme than when he was 20, but he still is a flamboyant, energic and funny artist, with whom we can be sure that something will always happen.

Why on earth did you want to work in music?

I need dedication to be good at work and to maintain a good mental health : so, that was a measured risk.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen <<

« Pyramids » – Frank Ocean
« Hard in da Paint » – Waka Flocka
« No Ordinary Love » – Sade
« Mistral Gagnant » – Renaud
« Thought It Was A Drought » – Future
« Mystic Stylez » – Three-6 Mafia ft. Playa Fly, La Chat, MC Mack
« Boulbi » – Booba
« Strange Fruit » – Nina Simone
« Harlem » – Bill Withers
« Pas la Paix » – SCH

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

– The improvement of the existing means for the musical industry to identify the new rap et rnb talents, without them being obligated to have already managed to create for themselves a fanbase, which is a difficult task without funding in 2020.

– Bring a part of the rap audience to accept the act of making payment in order to access to quality journalism.

– The improvement of the managers’ financial protection.

– The simplification of the procedures for the self produced artists, often stucked between individual individual schemes administrative régimes which are not intended to be adapted to their dual role.

Is there life after music, and what would yours be ?

Ideally, it would be a life in which I could commit to writing novels and to my family. But I do not know if one day I would be able to become all over again a simple auditor.

Anything else to add ?

I am glad and grateful to be a part of this 2020 selection. Many thanks to Emily and Clara for this!

Une réflexion sur “30 de moins de 30 2020 : Vincent Le Nen

Laisser un commentaire