30 de moins de 30 2022 : Anthony Combe

« Si c’est trop fort, c’est que vous êtes trop vieux. » – Ted Nugent

Université / University

Licence pro « Gestion de Projets et Structures Artistiques et Culturels » (GEPSAC), Université Haute-Alsace

Bachelor in « Management of Artistic and Cultural Projects and Structures » (GEPSAC), Université Haute-Alsace

Poste actuel / Current position

 Booker et chargé de production – L’ArtBoristerie / Manageur et régisseur de tournée – Blue Orchid & Gaettson / Booker, chargé de production et régisseur d’accueil – Pyrprod

Booker and production manager – L’ArtBoristerie / Management and tour manager – Blue Orchid & Gaettson / Booker, production manager and stage manager – Pyrprod

>> LinkedIn <<

>> Facebook <<

>> Instagram <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Thnks fr th Mmrs » – Fall Out Boy

Même un singe peut devenir réalisateur, ne jamais s’imposer de limites.

« Niño Soldado » – Ska-P

Je découvre ce groupe vers mes 10 ans avec leurs clips et leurs lives survitaminés et un vrai message, un vrai engagement derrière chaque morceau. En l’occurrence les enfants soldat en Palestine à travers ce morceau.

« Indélébile » – Rymz

Ce morceau fait partie de ceux dont je ne sais expliquer précisément pourquoi il m’a marqué… Probablement un mélange de la période à laquelle j’ai découvert ce morceau, des lyrics et de ce que ce rappeur représente pour moi.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Après le bac j’ai erré deux ans en fac de droit avant d’entamer un BTS Communication. À cette époque j’étais beaucoup dans la musique notamment en tant que photographe pour différents artistes et salles et aussi dans l’organisation de concert. Mais tout ça était très associatif et je n’avais pas l’intention d’en faire plus qu’une passion. C’est ma rencontre avec Eugénie Burnier (actuellement directrice du théâtre universitaire de Besançon) avec qui j’ai passé mon BTS Communication qui m’a fait prendre conscience de mon implication dans le monde de la musique et de l’animation que cet univers provoquait sur moi. Elle m’a fait prendre conscience de l’évidence et m’a fait passer de la passion à la professionnalisation pour en vivre aujourd’hui.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Aloïse Sauvage – Pour une dose d’amour, de lâcher prise et de confiance en soi.
La Jungle – Dans la version live avec le public autour du duo. Immersion totale. Moment incroyable.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

Depuis le jour où j’ai tenu une guitare dans les mains, mon rêve était de monter un groupe de rock et d’en vivre. Bon… très vite j’ai découvert les difficultés de faire évoluer un groupe lorsque les membres ne sont pas investis au même stade et je me suis rendu compte que les projecteurs n’était pas si agréable. Alors j’ai décidé qu’à défaut d’être artiste je donnerai tout pour permettre aux artistes avec lesquels je travaille de développer leur projet et de leur permettre d’en vivre.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Welcome to the Black Parade » – My Chemical Romance
« Plus rien » – Les Cowboys Fringants
« Everything I’m Not » – Emma Beko
« Dark Waves » – Blue Orchid
« St Patrick » – PVRIS
« Gravedigger » – Architects
« Sultans of Swing » – Dire Straits
« Car Radio » – Twenty One Pilot
« Wings of Nightmare » – Counterparts
« Freeze Rael » – Freeze Corleone

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Il faudrait réussir à mettre l’écologie au cœur des problématiques d’organisation de tournées et agir en amont pour avoir un réel impact positif sur ce point. Je pense aussi que l’arrivée des nouvelles générations dans l’industrie musicale est l’opportunité de faire changer les choses, de rendre l’industrie musicale plus safe en supprimant les comportements néfastes et en permettant une meilleure représentativité.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Actuellement j’ai du mal à envisager une vie après la musique malgré les conditions difficiles notamment en tant qu’intermittent. Mais il y aura bien une vie après la musique et elle sera probablement tournée sur un projet en lien avec le milieu montagnard.

Autre chose à rajouter ?

« Mais l’important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage. »

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Thnks fr th Mmrs » – Fall Out Boy

Even a monkey can become a director, never limiting himself.

« Niño Soldado » – Ska-P

I discovered this band when I was 10 years old with their videos and their live performances and a real message, a real commitment behind each track. In this case the child soldiers in Palestine through this track.

« Indélébile » – Rymz

This track is one of those that I can’t explain exactly why it made an impression on me… Probably a mixture of the time I discovered this track, the lyrics and what this rapper means to me.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

After the baccalaureate I wandered two years in law school before starting a BTS Communication. At that time I was very much into music, especially as a photographer for different artists and venues and also in the organization of concerts. But all that was very associative and I had no intention of making it more than a passion. It is my meeting with Eugénie Burnier (currently director of the university theater of Besançon) with whom I spent my BTS Communication that made me aware of my implication in the world of music and the animation that this universe provoked on me. She made me aware of the obvious and made me go from passion to professionalism to live today.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Aloïse Sauvage – For a dose of love, letting go and confidence.
La Jungle – In the live version with the audience around the duo. Total immersion. Incredible moment.

Why on earth did you want to work in music?

Since the day I held a guitar in my hands, my dream was to start a rock band and make a living from it. Well… very quickly I discovered the difficulties of making a band evolve when the members are not invested at the same stage and I realized that the spotlight was not so pleasant. So I decided that if I wasn’t an artist, I would give everything to allow the artists I work with to develop their project and to allow them to live from it.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen to the playlist <<

« Welcome to the Black Parade » – My Chemical Romance
« Plus rien » – Les Cowboys Fringants
« Everything I’m Not » – Emma Beko
« Dark Waves » – Blue Orchid
« St Patrick » – PVRIS
« Gravedigger » – Architects
« Sultans of Swing » – Dire Straits
« Car Radio » – Twenty One Pilot
« Wings of Nightmare » – Counterparts
« Freeze Rael » – Freeze Corleone

SRSLY (seriously): what are the stakes of your job within the next 5 years in your opinion ?

We should succeed in putting ecology at the heart of tour organization issues and really act upstream to have a real positive impact on this point. I also think that the arrival of new generations in the music industry is an opportunity to change things, to make the music industry safer by eliminating harmful behaviors and allowing a better representation.

Is there life after music, and what would yours be ?

At the moment I have difficulty in considering a life after music despite the difficult conditions, especially as a casual worker. But there will be a life after the music and it will probably be turned on a project in connection with the mountain environment.

Anything else to add ?

« But the important thing is not the fall, it’s the landing. »

Laisser un commentaire