30 de moins de 30 2022 : Camille Viguié

« Il m’a fallu du temps pour comprendre que l’intelligence n’est pas une qualité absolue, mais qu’elle peut connaitre des variations spectaculaires en fonction des contextes dans lesquels nous nous trouvons et des personnes que nous avons en face de nous. » – Mona Chollet – Sorcières

Université / University

Licence de Droit – Université Nanterre
Licence de Lettres Modernes parcours médiation culturelle – Université de Créteil
Master 2 : Développement de projets artistiques et culturels internationaux (DPACI) – Université Lyon 2

Law Degree – Nanterre University
Bachelor of Modern Literature cultural mediation course – University of Créteil
Master 2: Development of international artistic and cultural projects – Lyon 2 University

Mémoire / Research paper

La diplomatie culturelle française et les Droits culturels. L’utopie d’une rencontre constructive en faveur du dialogue et de la diversité des cultures sur la scène internationale

French cultural diplomacy and cultural rights. The utopia of a constructive encounter in favor of dialogue and the diversity of cultures on the international scene

Poste actuel / Current position

Journaliste, créatrice de podcasts et de contenus sonore, programmatrice culturelle et artistique – Freelance / / DJ / Co-fondatrice et programmatrice – Radio béguin

Journalist, podcast and sound content creator, cultural and artistic programmer, occasional DJ – Freelance / Co-founder and programmer – Radio béguin

>> LinkedIn <<

>> Facebook <<

>> Instagram <<

>> Site Internet <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Because the night » – Patti Smith

La découverte de Patti Smith a été une véritable claque musicale, son énergie, sa poésie… Et son livre “Just a Kid” sont une grande référence pour moi.

« La boulette » – Diam’s

Titre régressif, il a accompagné ma jeune adolescence et ma construction de jeune fille et de citoyenne. Je pense que nous sommes nombreuses et nombreux à avoir été influencé par son travail, elle m’a montré qu’il était possible d’être en colère de manière constructive.

« La Femme d’Argent » – Air

C’est le groupe qui m’a ouverte aux musiques électroniques, à l’ambient et même au jazz. J’ai découvert avec eux qu’un morceau de musique pouvait être un voyage et qu’il était possible de décloisonner les genres. Un classique !

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

C’est pendant la première moitié de mes études à Paris que j’ai commencer à m’approcher du milieu musical – j’étais plutôt issue du théâtre à la base. Même si j’avais déjà une pratique mélomane, c’est après avoir validé une licence de droit (pendant laquelle j’ai surtout profité de la vie culturelle parisienne plutôt que rester en amphi) que je me suis réorientée dans le domaine artistique.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

C’est une question difficile… Je dirais que pour quelqu’un qui ne sort jamais il faut surtout aller voir un spectacle bien accompagné ! Peu importe les goûts de chacun-es, c’est l’instant à vivre ensemble qui compte.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

A force de côtoyer ce milieu, j’ai eu envie d’y contribuer et y mettre ma petite touche – à mon échelle. C’est évidement parsemé de rencontres (notamment avec mes deux compères de radio béguin) mais aussi une envie de mettre en avant des personnes que je ne voyais que trop rarement et qui me semblaient manquer dans le paysage musical.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Breathe » – Télépopmusik
« Bar Mediterraneo » – Nu Genea
« Me Veo Volar » – Coco Maria
« I DON’T CARE » – 박혜진 Park Hye Jin
« The Sputnik Of Life » – New Composers
« La Colère » – Calling Marian
« Pica » – Pongo
« Energy » (feat. Nadeem Din-Gabisi) – Sampa The Great
« Dream » – Quai Bondy
« Hang On To Your Love » – Sade

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Il y a un gros travail à faire sur l’inclusivité sous toutes ses formes, ce n’est plus possible de ne pas se sentir en sécurité ou pas écouté quand on travaille dans la musique. Ce milieu manque souvent de bienveillance. Et quand on y rentre, il se donne l’image d’être hyper ouvert et cool. La désillusion est grande quand on se rend compte qu’il ne s’agit que d’apparences… C’est hypocrite et souvent difficile à vivre.

La santé mentale n’est pas assez appréhendée par ce milieu qui bien souvent demande de mêler vie pro et perso, fait faire beaucoup d’heures supplémentaires, est souvent mal rémunéré/précaire, sans se soucier des conséquences que cela peut avoir sur notre équilibre.

Il y a encore bien trop souvent des personnes qui ne savent pas « manager » et qui peuvent être manipulateur-ices, cela a des conséquences graves surtout sur les nouveaux-lles entrant-es.

Enfin, j’aimerais voir plus de diversité : sur scène, dans les coulisses, l’orga et dans les publics. Il y a encore trop d’événements et de concerts où seuls les hommes blancs cis sont représentés ou d’autres qui utilisent le « pink washing » pour se donner bonne image mais n’en font qu’un usage marketing.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Il y aura toujours de la musique dans ma vie car j’en écoute vraiment beaucoup et ça me nourris depuis toujours.

Il est par contre possible de ne plus travailler dans ce milieu, ma vie à moi serait certainement composée d’engagements citoyens, de réflexions et de continuer à rencontrer des personnes inspirantes qui veulent faire bouger les choses.

Autre chose à rajouter ?

Merci La Nouvelle Onde pour votre travail 🙂

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Because the night » – Patti Smith

The discovery of Patti Smith was a real musical slap, her energy, her poetry… And her book “Just a Kid” are a great reference for me.

« La boulette » – Diam’s

A French 90’s female hiphop singer, she accompanied my early adolescence and my construction as a young girl and a citizen. I think many of us in France have been influenced by her work, she showed me that it was possible to be angry in a constructive way.

« La Femme d’Argent » – Air

This is the group that opened me up to electronic music, ambient and even jazz. I discovered with them that a piece of music could be a journey and that it was possible to decompartmentalize music styles. A classic !

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

It was during my studies in Paris that I began to approach the musical world – I was more of a theater background. Even if I already had a music-loving practice, it was after having validated a law degree (during which I mainly benefited from the Parisian cultural life rather than staying in a lecture hall) that I reoriented myself in the artistic field.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

That’s a tough question…I would say for someone who never goes out, the most important thing is to go see a show well-accompanied ! Whatever the tastes of each, it is the moment to live together that counts.

Why on earth did you want to work in music?

By dint of rubbing shoulders with this environment, I wanted to contribute to it and put my little touch to it – on my scale. It’s obviously strewn with encounters (especially with my two radio béguin friends) but

also a desire to highlight people that I saw only too rarely and who seemed to me to be missing in the musical landscape.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Ecouter la playlist <<

« Breathe » – Télépopmusik
« Bar Mediterraneo » – Nu Genea
« Me Veo Volar » – Coco Maria
« I DON’T CARE » – 박혜진 Park Hye Jin
« The Sputnik Of Life » – New Composers
« La Colère » – Calling Marian
« Pica » – Pongo
« Energy » (feat. Nadeem Din-Gabisi) – Sampa The Great
« Dream » – Quai Bondy
« Hang On To Your Love » – Sade

SRSLY (seriously): what are the stakes of your job within the next 5 years in your opinion ?

There is a lot of work to be done on inclusivity in all its forms, it is no longer possible to feel unsafe or unheard when working in music.

This environment often lacks benevolence. And when you get in there, it gives itself the image of being super open and cool. The disillusion is big when you realize that it’s only appearances… It’s hypocritical and often difficult to deal with.

Mental health is not sufficiently apprehended by this environment which very often requires mixing professional and personal life, makes people work a lot of overtime, is often poorly paid / precarious, without worrying about the consequences that this can have on our self-balance.

There are still far too often people who do not know how to « manage » and who can be manipulative, this has serious consequences especially on newcomers..
Finally, I would like to see more diversity: on stage, backstage, staff and in the audi

ence. There are still too many events and concerts where only white straight cis man are represented or others who use « pink washing » to look good but only use it for marketing.

Is there life after music, and what would yours be ?

There will always be music in my life because I really listen to it a lot and it has always nourished me.

On the other hand, it is possible to no longer work in this environment, my life would certainly be made up of civic commitments, reflections and continuing to meet inspiring people who want to make a difference.

Anything else to add ?

Thank you La Nouvelle Onde for your work 🙂

It took me time to understand that intelligence is not an absolute quality, but that it can experience spectacular variations depending on the contexts in which we find ourselves and the people we have in front of us. ” Mona Chollet – Witches

Laisser un commentaire