#PrixLNO2022 : Aigerim Yersainova Shuster « J’explore »

« Changez vos feuilles, gardez intactes vos racines » – Victor Hugo

Université / University

IESA (Institut d’Études Supérieures des Arts), parcours Production et Médiation Culturelle, mention Bien.

IESA (Institut d’Études Supérieures des Arts), Production and Cultural Mediation, with honours.

Université / University

Mémoire « ART AMBASSADEURS » (2018) – création et production d’un projet que j’ai mené pour mon diplôme de l’IESA

Dissertation « ART AMBASSADEURS » (2018) – creation and production of a project I conducted for my IESA degree.

Poste actuel / Current position

Musicienne indépendante spécialisée dans les instruments traditionnels kazakhs et turc / Cofondatrice – Centre Culturel Kazakh en France / Cofondatrice – production « Art Ambassadeurs »

Independent musician specializing in traditional Kazakh and Turkic instruments / Co-founder of the Kazakh Cultural Centre in France /Co-founder of the production « Art Ambassadeurs »

>> Facebook <<

>> Instagram <<

>> Site Internet <<

>> Site Internet <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Korkut »

La musique du 7ème siècle et celle de mes ancêtres.

« Vocalise » – Rakhmaninov

Souvenir de mon enfance, j’ai adoré écouter cette mélodie et toutes les ouvres de ce compositeur.

« Sea of Love » – Phil Phillips & The Twilights

C’est la chanson que j’ai chanté pour mon mari à notre mariage.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Quand j’étais étudiante à l’université, j’ai eu la chance de fonder le premier centre culturel kazakh en France avec une amie. Nous avons organisé de petits évènements grâce à ce centre culturel. Et puis un jour, nous avons été invitées à organiser une tournée pour 2 grands théâtres et 90 personnes dans 4 pays d’Europe. C’était mon premier projet commercial et ma première expérience significative dans le milieu de production /organisation/diffusion/communication.  C’était une expérience magique…je pense que ces 13 jours nous ont permis de mettre en œuvre toutes nos compétences acquises lors de nos études !

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Concert – « Fazil Say », « Depeche Mode »

Spectacle – « Master class Nijinski » Bernard Pisani

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

Je ne l’avais jamais vraiment choisi… je pense que je suis née pour la musique, elle m’accompagne depuis toujours. J’ai commencé ma formation à l’école de musique spécialisée à l’âge de 5 ans. La seule constante dans ma vie a toujours été la musique, quel que soit l’endroit où je vis ou ce que je fais.  Je continue à jouer quotidiennement la musique de mes ancêtres et de ma jeunesse. 

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Ain’t Got No, I Got Life » – Nina Simone
« Gymnopedie 1 » – Erik Satie
« Pavane » – Fauré
« I got rhythm » – George Gershwin
The Seasons op.37 – VI.Barcarolle (June) – Tchaikovsky
« Eu Vim da Bahia » – Gilberto Gil
« Where do you go to my lovely » – Peter Sarstedt
« Change the world » – Eric Clapton
« How deep is your love » – Bee Gees
Piano Concerto No. 2 in C minor op.18 – Rachmaninov

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Je voudrais que ma production Art Ambassadeurs atteigne de grands sommets au niveau international en créant des festivals et des projets dans différents pays et en bâtissant des ponts solides entre les nations. Elle permettrait aux artistes de se développer et d’échanger leurs expériences. De cette façon, nous pourrions créer de nouvelles œuvres, des productions qui seraient à l’origine d’un nouveau genre et d’un nouveau contenu sociétal. Nous, les gens de culture , éduquons la société et je pense que cela ne saurait se faire sans le socle des traditions, en renforçant les valeurs de chaque membre de la société. Nous aurions également des programmes éducatifs dans le domaine de la musique.

Dans 5 ans je voudrais réaliser mon projet dans le domaine de la musique en tant qu’artiste. Je m’intéresse à la création d’un nouveau genre de musique, un mélange de musique traditionnelle et classique en utilisant les nouvelles technologies sonores et visuelles lors des représentations et en imaginant des solutions encore non explorées de cet apport des nouvelles technologies.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Jusqu’à présent, j’ai essayé mes compétences dans différents domaines simultanément. J’ai même fait une pause dans mon parcours artistique pour traverser l’océan et étudier l’administration commerciale aux États-Unis, pensant que la musique n’était pas pour moi. Mais je suis quand même revenue et j’ai continue à jouer et à me laisser emporter par la musique. J’ai même tenté l’aventure commerciale d’un coffee shop il y a environ 2 ans… Et puis, à un moment donné, je me suis demandé ce que je fais ici … ?

 Je suis musicienne, artiste et productrice. C’est ce que je devrais faire et ce que je devrais vivre. Bien sûr, on peut faire plein de choses dans sa vie et je pense que je me serais finalement débrouillée dans n’importe quel autre domaine. Mais je peux dire avec certitude que le plaisir que me procure la musique, je ne le trouverai plus nulle part ailleurs. C’est ce petit quelque chose qui vous donne le sourire et la chance de vous réaliser dans la vie même si pour cela il faut travailler sans manger et sans dormir. Vous obtenez une sorte de plaisir intérieur, de joie et de paix…

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Korkut »

The music of the 7th century and of my ancestors.

« Vocalise » – Rakhmaninov

A memory from my childhood, I loved listening to this melody and all the works of this composer.

« Sea of Love » – Phil Phillips & The Twilights

This is the song I sang to my husband at our wedding.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

When I was a university student, I had the chance to found the first kazakh cultural center in France with my friend. We organized small events through this cultural center. Then one day we were invited to organize a tour for 2 big theatres and 90 people in 4 European countries. It was my first commercial project and my first significant experience in the production/organization/dissemination/communication field.  It was a magical experience…I think those 13 days allowed us to use all the skills we had learned during our studies!

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Concert – « Fazil Say », « Depeche Mode »
Show : « Master class Nijinski » Bernard Pisani

Why on earth did you want to work in music?

I never chose … I think I was born for music, it has always been with me. I started my studies in a specialized music school when I was 5 years old. The one constant in my life has always been music, no matter where I live or what I do.  I continue to play the music of my ancestors and my youth on a daily basis.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Ecouter la playlist <<

« Ain’t Got No, I Got Life » – Nina Simone
« Gymnopedie 1 » – Erik Satie
« Pavane » – Fauré
« I got rhythm » – George Gershwin
The Seasons op.37 – VI.Barcarolle (June) – Tchaikovsky
« Eu Vim da Bahia » – Gilberto Gil
« Where do you go to my lovely » – Peter Sarstedt
« Change the world » – Eric Clapton
« How deep is your love » – Bee Gees
Piano Concerto No. 2 in C minor op.18 – Rachmaninov

SRSLY (seriously): what are the stakes of your job within the next 5 years in your opinion ?

I would like my production company Art Ambassadeurs to reach greater heights internationally, creating festivals and projects in different countries and building strong bridges between artistes. This would allow artists to develop and share experiences. In this way, we could create new art, productions that would create a new genre and a new social content. We are people of art who educate the society, and I think it cannot be done without the foundation of traditions, without strengthening the values of each member of the society. We will also conduct educational programmes in the field of music.

In 5 years I would like to realise my project in the field of music as an artist. I am interested in creating a new kind of music, a mixture of traditional and classical music by using new sound and visual technologies in performances and by imagining as yet unexplored solutions to this contribution of new technologies.

Is there life after music, and what would yours be ?

So far I have tried my hand at different fields at the same time. I even took a break from my artistic path to cross the ocean to study business administration in the USA, thinking that music wasn’t for me. But I came back anyway and continue playing again and got into music. I even tried to go into business as a coffeeshop about 2 years ago…. And then, at some point, I asked myself what I’m doing here..?

I’m a musician, an artist and a producer. That’s what I have to do and what I have to live. Of course there are many things you can do with your life and I think I would excel in any other field. But I can say with certainty that the pleasure I get from music I won’t find anywhere else. It’s the little bit that gives you a smile and the chance to fulfill yourself in life, even if it means working without eating or sleeping. You get a kind of inner pleasure, joy and peace…

« Change your leaves, keep your roots intact » – Victor Hugo

Laisser un commentaire