30 de moins de 30 2021 : Mélodie Irondelle

« Y’a mieux, y’a pire. »

Université / University

Master Stratégie du développement culturel – Université d’Avignon
Licence d’anthropologie – Aix-Marseille Université

Mémoire / Research paper

Les musiques du monde : entre imaginaire occidental et enjeux identitaires

Poste actuel / Current position

Administratrice – Association Woodstower

Administrator – Woodstower

>> LinkedIn <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Don’t touch my hair » – Solange

J’adore l’univers soul de Solange mais ce titre a été un électrochoc. Les mots de Solange ont résonnés avec l’exaspération profonde que je ressens quand on touche mes cheveux crépus (dans les bars, dans les salles de concerts, etc) et aux problématiques identitaires que ça soulève.

« Overdone » – Bombay Bicycle Club

Bombay Bicycle Club c’est la madeleine de Proust qui me rappelle mes premiers festivals et les belles découvertes musicales, la folle ambiance des campings et les tentes transformées en sauna au petit matin…et bien sûr, la hâte d’y retourner l’année d’après !

« Peng Black Girl » – Enny

Si on me posait la question du morceau que je voudrais redécouvrir pour la première fois, ce serait celui-là ! J’ai eu un coup de cœur pour le groove de la rappeuse et pour son clip où elle évoque la sororité, son identité plurielle et le manque de diversité dans les médias.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Mon stage de fin d’étude en production à Jazz à Vienne ! Ca a été une première expérience dans la musique hyper formatrice avec des missions riches et valorisantes qui m’ont donné confiance en mes capacités professionnelles pour la suite.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Je lui conseillerai d’aller voir un concert de Gaël Faye pour la poésie et l’énergie débordante de ses lives.Pour l’anecdote, c’est le premier concert que je suis allée voir toute seule, en trainant un peu les pieds parce qu’il pleuvait. Ce soir là, quand il a chanté Irruption, sous les éclairs, c’était magique ! Un de mes plus beaux souvenirs de concert.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

Une histoire de famille. Mes parents m’emmenaient avec eux dans les salles et les festivals où ils étaient spectateurs ou bénévoles. Je les aidais à cuisiner, à servir les repas du catering et à accueillir les artistes. Quand j’assistais aux concerts, j’avais une petite pensée émue de me dire qu’on avait participé à toute cette organisation. C’est un sentiment qui ne m’a jamais quitté, et qui fait que je travaille dans la musique aujourd’hui.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Pienso En Tu Mirá » – Rosalía
« Béguin » – Bonnie Banane
« Busy Earnin’ » – Jungle
« African Giant » – Burna Boy
« Hey Nari » – Altin Gün
« 101 FM » – Little Simz
« Change of the Guard » – Kamasi Washington
« Ex-Factor » – Lauryn Hill
« Alright » – Kendrick Lamar
« Jóga » – Björk

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Continuer à bouger les codes du secteur, en interne et en externe, pour construire collectivement des événements plus inclusifs, plus durables et plus accessibles.

Redonner envie aux publics de se rendre dans les salles et les festivals après ces derniers années rythmées par les restrictions sanitaires. Espérer que les aides et soutien à la filière seront maintenus le temps de sortir complément la tête de l’eau.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

La musique c’est un secteur qui me passionne et dont j’ai envie de contribuer aux évolutions. J’ai l’impression que j’aurais encore 1000 choses à y découvrir. Elle sera toujours dans ma vie mais peut-être qu’elle prendra d’autres formes que celles plus exécutives. Je pense que la prochaine étape ce sera de transmettre mes acquis et expériences aux prochaines générations ou de me consacrer à la recherche sur des sujets qui me tiennent à cœur.

Autre chose à rajouter ?

Merci la Nouvelle Onde !

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Don’t touch my hair » – Solange

This song was an electroshock. Solange captures exactly the feeling I have when someone touch my hair and the identity issues that it raises.

« Overdone » – Bombay Bicycle Club

Listening to Bombay Bicycle Club reminds me of my first festivals, the crazy atmosphere of the campsite and the impatience to come back next year.

« Peng Black Girl » – Enny

I fell in love with this song which is about sorority and filter-free glory. I loved how Enny talks about her plural identity as a British black women.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

I learned a lot about working in music during my internship at Jazz à Vienne. It was very enriching and it gave me confidence in my professional abilities for the future.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

I will recommend a Gaël Faye concert. It is the first concert I went to alone, on a rainy night and it was fabulous. Gael Faye’s lyrics are very poetic and he has a contagious energy.

Why on earth did you want to work in music?

When I was young, my parents volunteered for festivals and concerts and they always took me with them. I helped them serve meals and welcome artists. It’s was a family moment and I was very proud to contribute to this organization. This feeling made me want to work in music.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Ecouter la playlist <<

« Pienso En Tu Mirá » – Rosalía
« Béguin » – Bonnie Banane
« Busy Earnin’ » – Jungle
« African Giant » – Burna Boy
« Hey Nari » – Altin Gün
« 101 FM » – Little Simz
« Change of the Guard » – Kamasi Washington
« Ex-Factor » – Lauryn Hill
« Alright » – Kendrick Lamar
« Jóga » – Björk

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

Keep organizing safer, more inclusive and sustainable events, for the staff and for the public.
Make people want to go to concerts and festivals after all the restrictive measures they had to deal with.
Wish that financial support will last until we manage to completely get on our feet.

Is there life after music, and what would yours be ?

Music will always be part of my life. I love working in music and I feel like I have still a lot to discover and learn. I would love to have the opportunity of sharing my experiences with future generations.

Anything else to add ?

Thanks La Nouvelle Onde !

Laisser un commentaire