30 de moins de 30 2021 : Vincent Remy

Crédits : Tania Guerrero Alburquenque

« Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. »

Université / University

Licence Sciences de l’Information et de la Communication – Université Lumière Lyon 2
Master Développement de Projets Artistiques et Culturels à l’International – Université Lumière Lyon 2

Mémoire / Research paper

La construction médiatique du mythe de l’âge d’or du Rock

Poste actuel / Current position

Programmateur, Chargé d’action culturelle, Chargé d’accompagnement – Jack Jack/MJC Bron

>> LinkedIn <<

>> Facebook <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Petit Frère » – IAM

Pour les souvenirs d’enfance avec mes sœurs, à écouter des CDs dans la voiture. Avec MC Solaar, c’est IAM qui m’a fait découvrir et aimer le rap.

« Comfortably Numb » – Pink Floyd

Première véritable claque musicale de ma vie, pour moi il y a eu un avant et un après « Comfortably Numb » et plus généralement l’album The Wall. Le solo de Gilmour (surtout sur le live Pulse), aujourd’hui encore mon solo de guitare préféré.

« Touch » – Daft Punk

Le jour de la sortie de RAM, on s’est retrouvé avec les potes, on s’est assis autour d’une table, on a lancé l’album et on l’a écouté presque religieusement, sans rien dire, scotchés devant la qualité de cet album, et moi plus particulièrement par « Touch ». C’est un de mes meilleurs souvenirs musicaux, parce que c’était un moment de découverte et de partage.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Je ne parlerai pas de moment déterminant mais plutôt de personnes qui ont cru en moi et m’ont laissé ma chance, alors qu’en sortie d’étude je me heurtais à un monde fermé, d’entre-soi et de réseautage à outrance. Je pense à Camille Jutant, à Monique Reboul, à Antoine, Oré, Dav’ et le reste de l’équipe de la MJC Ô Totem ; et je pense à Rodolphe Poure qui m’a fait confiance pour gérer la programmation du Jack Jack. Je profite de cette occasion pour les remercier.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Un des derniers spectacles qui m’a vraiment marqué, c’était Ma Pauvre Lucette, peu de temps avant le Covid. Un super show avec une très belle scéno, un maître de cérémonie au taquet, le tout autour d’une musique accessible, je pense, à tous. Pour ceux qui aiment quand ça cogne un peu plus, je recommanderai Sidilarsen, qu’on a eu le plaisir d’accueillir en début d’année et qui donnent tout sur scène.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

J’ai commencé à pratiquer la musique en rentrant au lycée, et j’ai très vite pris la mauvaise habitude de rater certains cours pour bosser la batterie ou la guitare… Pour moi ça passait avant tout le reste. Avec le temps et après avoir enchaîné les jobs alimentaires sans trop d’intérêt, j’ai vite réalisé qu’il me fallait un travail qui ait du sens. Je voulais travailler dans la musique, pour être au plus proche de ma passion. Aujourd’hui, quand j’accompagne des jeunes musiciens, ou quand j’organise un concert et que je vois le public passer un bon moment, je sais que j’ai trouvé le sens que je cherchais.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

J’essaierai de leur faire découvrir des choses vraiment différentes, ça donnerait à peu près ça (Mes excuses aux dizaines d’autres artistes que j’aurais aussi voulu mettre dans cette liste !) 

« Tropic Birds » – Masayoshi Takanaka
« Amour » – Alkpote ft Philippe Katerine
« Cory Wong » – Vulfpeck
« Alberto Balsalm » – Aphex Twin
« Ballerium » – Infected Mushroom
« Since I’ve Been Loving You » – Led Zeppelin
« Au Suivant » – Jacques Brel
« Voodoo Mon Amour » – Diablo Swing Orchestra
« Ramble Tamble » – Creedence Clearwater Revival
« The Legend of the Araratsky Valley » – Vladimir Konovalov Jazz Orchestra
« 21st Century Schizoid Man » – King Crimson

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Pour moi, il faut repenser le rapport du public avec les salles de concert. Les pratiques de consommation de musique évoluent, en live comme dans la musique enregistrée. Les salles doivent évoluer en conséquence.

J’aime beaucoup ce qui se fait dans certains tiers-lieux, où l’on vient pour trouver un espace de vie, un lien social. La proposition artistique y est un prétexte pour passer un bon moment, se retrouver et vivre ensemble, plutôt qu’une fin en soi. En bref, je pense que les salles de concert doivent avant tout (re?)devenir des lieux de vie, de partage et de rencontre.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Impossible, je ne pourrais jamais me passer de musique ! Et en ce qui concerne le travail, je ne sais pas mais je n’ai aucune intention d’arrêter pour le moment. Si on me propose le job de Thomas Pesquet, j’y réfléchirai peut-être…

Autre chose à rajouter ?

Merci à la Nouvelle Onde !

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Petit Frère » – IAM

For the childhood memories with my sisters, listening to CDs in the car. Along with MC Solaar, IAM made me discover and like rap music.

« Comfortably Numb » – Pink Floyd

The first time I felt stunned listening to a song, there was a before and an after Comfortably Numb, and also the whole album. Gilmour’s solo (especially the Pulse version) is to this day my favorite guitar solo.

« Touch » – Daft Punk

The day RAM came out, we met with my friends, sat around a table, and listened almost religiously to the album, without a word,  stunned by the quality of this album, and I was especially by Touch. It remains one of my best music related memories, as we were sharing and discovering together.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

I’d rather talk about persons than moments. I was standing in front of a wall when I started looking for work. It was a closed world, working only on who knows who and excessive networking. Some people believed in me, and gave me a chance. I’m thinking about Camille Jutant, Monique Reboul ; Antoine, Oré, Dav’ and the rest of the team at MJC Ô Totem ; and I’m thinking about Rodolphe Poure, who trusted me to run the Jack Jack. I’d like to thank all of them.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

One of the last shows I really enjoyed was Ma Pauvre Lucette, shortly before the Covid outbreak. A great show with a beautiful scenography, a great MC, and great music that is, in my opinion, accesible to all. To those who’d rather see something more energetic, I’d recommend Sidilarsen. We welcomed them earlier this year and they give everything when they’re on stage.

Why on earth did you want to work in music?

I started to play music when I got into high school, and quickly began to miss certain classes to play  drums or guitar… To me, it was more important than the rest. With time,  and countless uninteresting jobs, I realised I needed a job that made sense. I wanted to work in music, to fit with my passion. Today, when I work with young artists, or when I’m in a concert and I see the audience having a great time, I know I’ve found the meaning I was looking for.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

I think I’d try to make them discover some pretty different things, that’s what it would look like (apologies to the many artists I would have liked to put in that playlist):

>> Listen <<

« Tropic Birds » – Masayoshi Takanaka
« Amour » – Alkpote ft Philippe Katerine
« Cory Wong » – Vulfpeck
« Alberto Balsalm » – Aphex Twin
« Ballerium » – Infected Mushroom
« Since I’ve Been Loving You » – Led Zeppelin
« Au Suivant » – Jacques Brel
« Voodoo Mon Amour » – Diablo Swing Orchestra
« Ramble Tamble » – Creedence Clearwater Revival
« The Legend of the Araratsky Valley » – Vladimir Konovalov Jazz Orchestra
« 21st Century Schizoid Man » – King Crimson

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

I think that we need to think again about the link between the audience and concert venues. The way we consume music has evolved, live music as well as recorded music. Venues must evolve accordingly.

I like what’s happening is some tiers-lieux, where people come and find a place to meet and live with others. Art is more of a pretext to have a good time, meet with friends, and live together, than an end. I feel like concert venues must become (again?) places where we live, share and meet with each other.

Is there life after music, and what would yours be ?

There’s no way I could live without music. I don’t know if I will work my entire life in this field, but I have no intention to stop right now. Maybe if I’m offered Thomas Pesquet’s job, I’d think about it…

Anything else to add?

Thanks LNO!

Laisser un commentaire