30 de moins de 30 2020 : Pauline Klein

Université / University

Licence droit – Faculté de droit Université de Strasbourg

Master droit privé/droit public – Faculté de droit Université de Strasbourg

Master II droit de la création artistique et numérique – Faculté de droit Université Aix-Marseille

Mémoire / Research paper

Mémoire : Entre norme et sensibilité – à la découverte des femmes artistes

Etude de cas : Musique et numérique – étude des conséquences de l’avènement d’Internet dans l’industrie musicale

Poste actuel / Current position

Juriste et Business Affairs publishing chez Alter K / Jeune à Jamais

>> LinkedIn <<

>> Facebook <<

>> Twitter <<

>> Instagram <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Naha » – PNL

La porte ouverte à un nouveau monde, un nouveau rap grâce auquel le genre s’inscrit aujourd’hui dans le patrimoine culturel.

Concerto en sol majeur – Maurice Ravel

Je l’écoutais en boucle durant mon adolescence, je suis particulièrement touchée par sa légèreté, sa douceur en balance avec le côté dramatique, puissant et sombre ; une métaphore de la vie et de mort.

« Ma Préférence » – Julien Clerc

La variété française est ce qui a baigné mon enfance, ma sœur et moi avons un lien particulier avec cette chanson qui en soit est très kitsch en terme de composition et d’interprétation, mais elle est géniale.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

L’amour. Blague à part, rencontrer un artiste et être complètement mêlée à cet univers par mes sentiments et mes émotions a été déterminant pour moi, bien que j’avais choisi cette voie bien avant, mais c’est ce qui a confirmé mes choix.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Pas beaucoup d’hésitation là-dessus, je recommande par-dessus tout d’aller voir FKA Twigs. C’est merveilleux, poétique, burlesque, ça chante, ça danse, ça joue. Il y a absolument tout, digne d’un spectacle de music-hall londonien, c’est la perfection absolue.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

C’est drôle car je me pose régulièrement la question. Travailler dans le monde de la culture était mon objectif premier, la musique, l’art qui me faisait le plus vibrer au quotidien. La musique comme la culture est politique, et j’aime à croire qu’en servir les artistes est un acte politique.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Oklou » – Entertnmnt
« I Wanna be Yours » – Arctic Monkeys
« Easy Easy » – King Krule
« Fusil » – SCH
« Dreamcatcher » – Metro Boomin ft Swae Lee, Travis Scott
« Bande Organisée » – Jul ft SCH, Kofs, Elams, Solda, Houari, Soso Maness
« Guilty Conscience » – 070 Shake
« Computer Love » – Kraftwerk
« Home with you » – FKA Twigs
« Pour it Up » – Rihanna

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Epurer un peu le paysage musical français car par essence les artistes, au-delà de leur essence même d’artiste sont nos portes paroles culturels et donc politiques. J’aimerais soutenir des personnalités avec qui je suis en accord tant artistiquement que sur leurs faits personnels. Personnellement je commence doucement à être fatiguée de me sentir insultée dans certains paroles de musique, j’aimerais prôner une musique anti sexiste, intersectionnelle et inclusive.

J’aimerais aussi retrouver la naïveté qui m’a poussée à travailler dans ce milieu en plaçant l’art au centre de cette industrie.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Dès ma première année, esseulée sur les bancs de la fac, je me demandais ce que je faisais là et je mûris depuis ce temps l’idée de devenir fleuriste. Ça arrivera peut-être un jour, je suis d’un tempérament généreux et aimerait apporter du bonheur aux gens en devenant artisan, mais toujours en musique. Pourquoi pas créer un concept qui lie les deux.

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Naha » – PNL

PNL opened a gate in the French rap music and without them the musical genre wouldn’t be the same today, they managed to register an unlove genre as a cultural heritage

Concerto en sol majeur – Maurice Ravel

I listened this track endlessly as a teenager. I love its lightness and softness in balance with drama and dark side, as a metaphor of life and death.

« Ma Préférence » – Julien Clerc

French variety is what bathed my childhood, my sister and I have a peculiar link with this sing which is quite kitsch and heavy, but I don’t know, I kind of like it !

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

Love. It is not a joke, but meeting an artist and being mixed with this universe has been determining for me, although I already choose this way, it has confirmed.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Without any doubt : FKA Twigs. It’s marvellous, poetic, burlesque, it sings, danses, playes. There is absolutely everything in that show, it’s worthy a London music-hall show, it’s the absolute perfection.

Why on earth did you want to work in music?

That’s funny because i often ask myself this question. Work in culture industry was my first goal, and music, the art that made me feel alive daily. Music, like culture is political, and I kind of think that I’m doing politic in serving the artists I work with.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen <<

« Oklou » – Entertnmnt
« I Wanna be Yours » – Arctic Monkeys
« Easy Easy » – King Krule
« Fusil » – SCH
« Dreamcatcher » – Metro Boomin ft Swae Lee, Travis Scott
« Bande Organisée » – Jul ft SCH, Kofs, Elams, Solda, Houari, Soso Maness
« Guilty Conscience » – 070 Shake
« Computer Love » – Kraftwerk
« Home with you » – FKA Twigs
« Pour it Up » – Rihanna

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

Purify the musical landscape because artists beyond being artist are our cultural, so political spokesperson. I would like to support figures with whom I agree artistically and personally.

I also would like to reconnect the innocence that pushed me in this sector in placing art in the center of this industry.

Is there life after music, and what would yours be ?

From first year of University, i wondered why I did that, since then I am maturing the idée of being florist. Maybe one day, I have a generous temper and would like to bring joy to people in becoming artisan, but always in music ! Why not create a concept that links both.

Laisser un commentaire