Maxime JAMMET

« Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien » – Socrate

Université / University

Sorbonne Paris III-IV – Master Médiation de la Musique

Mémoire / Master Research Paper

Etude sur les possibilités d’action culturelle dans les Nouveaux Territoires de l’Art (friches culturelles dans leur ensemble) / Study on the possibilities to insert “Mediation Culturelle” in the cultural margins.

Poste actuel / Current position

Journaliste Freelance. Musique & Culture & Sport. Spécialité: Reportages au long cours, Interviews / Freelance Journalist, Music & Culture & Sports Speciality : long reports and interviews

 

>> Profil Linkedin <<

>> Website <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

Requiem – Mozart

Toute la tragédie et la beauté de la vie est résumée dans cette oeuvre définitive composée par un des plus grands génies de toute l’histoire de l’humanité au soir de la sienne. Vertigineuse, cette oeuvre touche au plus profond de l’âme humaine.

« Sympathy For The Devil » – The Rolling Stones

Toute la fureur et la folie des sixties résumée dans ce titre à la fois très rock et très accessible pour le grand public. Le morceau qui m’a fait tombé la tête la première dans la grande marmite du R&R quand j’avais 11 ans.

« The Man With The Red Face » – Laurent Garnier

Toute la fureur et la folie d’une autre époque plus désabusée, les 90’s post-68 où la jeunesse trouve de manière éphémère un sens à la vie au cours de gigantesques fêtes hédonistes où l’on danse à la folie jusqu’au bout de la nuit.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

Une soirée où un de mes artistes fétiches, Jacco Gardner, présentait son nouveau disque, qui s’est conclue par un reportage totalement improvisé qui a séduit un magazine de rock pointu où j’écris encore aujourd’hui, Gonzai. J’ai recroisé le même artiste 2 ans plus tard, une nouvelle rencontre qui a donné lieu à un nouveau papier long format que je considère comme l’un de mes meilleurs.

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Frustration : Explosion de violence punk en direct, un vrai moment de rock’n’roll, une musique dont la vérité s’exprime avant tout en live.

Scorpion Violente : Explosion de nappes synthétiques qui produit une véritable transe. Un intense moment de méditation corporelle.

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

Nietzsche a dit un jour : « sans musique, la vie serait une erreur », et je suis tout à fait d’accord avec lui.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

The Beatles, « A Day In A Life »
The Kinks, « Strangers »
John Lennon, « Jealous Guy »
Devo, « Gut Feeling »
Motorama, « Tell Me »
Youth Lagoon, « Montana »
The War On Drugs, « Under Pressure »
Pink Floyd, « Shine On You Crazy Diamond »
The Velvet Underground, « Sunday Morning »
The Doors, « People Are Strange »

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Trouver un modèle économique sur les médias en ligne. Comme beaucoup de jeunes journalistes, je suis peu/très mal payé pour mes contributions sur internet, car il n’y a encore aucun modèle économique viable avec le « tout-gratuit » que l’on connaît actuellement. Conséquence : beaucoup de jeunes plumes talentueuses travaillent à côté, sont au RSA ou tout simplement abandonnent pour un travail plus « normal ».

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

Je suis journaliste tout autant que je travaille dans la musique. J’aime autant écrire que j’aime la musique, et il y a un nombre incalculables de sujets qui peuvent m’intéresser comme le sport, le cinéma, les personnalités à part. Ma vie est donc déjà faite et sera faite de journalisme et d’écriture, qu’il s’agisse de musique ou d’autres thématiques, de format court comme l’article ou de format long comme le livre.

Autre chose à rajouter ?

En plus de mon amour de la musique et de l’écriture, j’aime beaucoup l’humour que je saupoudre à l’envie sur un certain nombre de mes papiers. Un humour cinglant, entre cynisme noir et légère dérision. Pourquoi pas une reconversion dans le stand-up donc, avec un spectacle où je dépeindrais sans complaisance et au 3e degré le monde de la musique d’aujourd’hui.

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

Requiem – Mozart

All the tragedy and the beauty of life is contained inside this final musical piece written by one of the greatest geniuses of all time at the end of his existence. With a deep sense of vertigo, this piece goes directly to the heart of the human soul.

« Sympathy For The Devil » – The Rolling Stones

This song encapsulates the noise and fury of the sixties, it’s pure rock’n’roll and an accesible track for the pop audience. This is the song which made me fall into rock’n’roll when I was 11.

« The Man With The Red Face » – Laurent Garnier

Here we hear the noise and the fury of another, more disillusioned era : the post-’68 90’s, when the youth found an ephemeral sense of life again, during huge hedonistic parties, dancing until the end of the night.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

A night with Jacco Gardner, one of my favorite musicians, while presenting his new album: it became a totally improvised piece which impressed Gonzai, a gonzo rock magazine, for which I subsequently wrote many articles over the course of 3 years.

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

Frustration : A live explosion of punk violence, a real moment of rock’n’roll, a music which expresses its real truth on stage.

Scorpion Violente : Explosion of synthetic waves which produce a real trance. An intense moment of corporal meditation.

Why on earth did you want to work in music?

Nietzsche: « Without music, life would be a mistake».

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen to the playlist <<

The Beatles, « A Day In A Life »
The Kinks, « Strangers »
John Lennon, « Jealous Guy »
Devo, « Gut Feeling »
Motorama, « Tell Me »
Youth Lagoon, « Montana »
The War On Drugs, « Under Pressure »
Pink Floyd, « Shine On You Crazy Diamond »
The Velvet Underground, « Sunday Morning »
The Doors, « People Are Strange »

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

Finding an economic model for online press outlets. Like many young journalists, I’m not paid or when I am, it’s a really low amount. Consequently, many new talented writers have side jobs, get state subsidies or simply give it all up for a « normal » job.

Is there life after music, and what would yours be ?

I’m a journalist but also work in the music business, but I’m also very interested in sports and film. So my life is both in music and already parts ‘after music’, and I would like to write more long features, including books.

Anything you’d like to add ?

I also love humour, and insert a reasonable dose of sarcasm and cynism in my articles. So I might end up with doing a one-man show about the music business, who knows ?

“The only thing I know is I don’t know nothing”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s