#PrixLNO 2020 : Lola Levent – « Je choisis tout »

« How can I accept a limited definable self, when I feel, in me, all possibilities? » – Anaïs Nin

Université / University

Master Lettres et Arts Université Paris Diderot

Mémoire / Research paper

« L’autre en je, Enquêtes sur les vies poétiques de l’auteur-compositeur-inteprète dans les œuvres de Christine and the Queens, Orelsan et Stromae » – 2017

« Faire monde, PNL au-delà des mots » – 2019

Poste actuel / Current position

Manageuse, Lou CRL et Joanna / Journaliste indépendante / Fondatrice, D.I.V.A. et Beaux-Raps / Co-fondatrice, Change de disque

>> Profil Linkedin <<

>> Facebook <<

>> Twitter <<

>> Instagram <<

Music is life and life is music : 3 chansons/œuvres musicales marquantes personnellement ?

« Démineur » – Médine

Ce morceau m’a donné envie de faire le travail que je fais aujourd’hui et me rappelle constamment à quel point l’art est politique.

« Looking for a star » – XXXTentacion

J’associe ce morceau bizarre de XXX à l’élan vital après le deuil, lui a été et continue d’être l’un de mes artistes préférés, et probablement aussi celui que j’ai le plus détesté, en tout cas il m’a permis d’ouvrir la conversation de l’artiste problématique et de la cancel culture avec moi-même.

« BO Y Z » – Prince Waly feat. Feu! Chatteron

Pour moi, il s’agit d’un morceau historique, tant au nom des relations ambivalentes entre communautés LGBTQ+ et communautés hip-hop, mais aussi au nom de la rencontre entre rap et chanson française, qui a rarement été aussi bien exécutée qu’ici.

Ticket gagnant : quel a été le moment déterminant pour mettre le pied à l’étrier dans ce milieu ?

En 2015, j’ai commencé à écrire des critiques de live et des interviews pour un petit blog qui s’appelait Music Sounds Better Live. Grâce à eux, je me suis formée au journalisme, j’ai enchaîné les concerts dans toute la France et les rencontres déterminantes. L’année d’après, on me donnait carte blanche pour imaginer une programmation d’un mois…

Recommandation de spectacle/concert à voir absolument pour quelqu’un qui ne sort jamais ?

Pour l’expérience artistique, je dirais Chris. Peu de personne sont à sa hauteur en termes de show sur la scène francophone. Mais pour l’expérience humaine et se retrouver face à soi, une salle sombre avec des écrans lumineux et Jon Hopkins aux platines. 

Qu’est-ce qui vous a pris de vouloir travailler dans la musique?

C’était le meilleur moyen de toucher à tout, à la musique, la danse, au texte, aux arts visuels, etc.

Vous rencontrez des aliens: les 10 titres / œuvres à leur faire découvrir ?

>> Ecouter la playlist <<

« Il pleut » – Renaud
« No Man Is Big Enough For My Arms » – Ibeyi
« La Nuit » – SCH
« On brûlera » – Pomme
« Frigo Américain » – Isha
« Jusqu’au dernier gramme » – PNL
« Cellophane » – FKA Twigs
« Your Hand Holding Mine » – Yellow days
« Poetry, How Does It Feel » – Akua Naru
« Guilty Conscience » – 070Shake

SRSLY (sérieusement) : les enjeux de votre métier dans les 5 prochaines années ?

Remettre la création au centre de la conversation, donner du sens à la critique ou ne plus en chercher du tout, apprendre à produire sans oppresser.

Y a-t-il une vie après la musique et à quoi la vôtre ressemblerait-elle?

S’il y en a une, à raconter l’histoire de la musique peut-être.

…And now, in English…

3 songs/musical works that have been important in your life and why ?

« Démineur » – Médine

This song made me want to do this job and constantly reminds of how political the arts are.

« Looking for a star » – XXXTentacion

I love this weird song by XXX for it reminds me of the revival you may feel after mourning; XXX has always been and still is one of my favourite artists although I hate him so much too, the least I can say is he enabled me to question the concept of the problematic artist and of cancel culture.

« BO Y Z » – Prince Waly feat. Feu! Chatteron

To me, this song is historical on two levels; first for what it says about the relationship between the LGBTQ+ community and that of hip-hop; second for it’s one of the best encounters between rap and French variety.

Golden Ticket moment : when did you get your big break ?

In 2015, I started writing live reports and interviews for a small blog called Music Sounds Better Live. Thanks to them, I taught myself journalism, attented shows everywhere in France and met important people. The year after, I was given a carte blanche to create a one month long music program

The show/gig you recommend for someone who has rarely ever goes out?

If you want to make an artistic experiment, I’d say Chris. Very few artists have her level on stage in France. But if you want to try a unique human experiment and confront yourself, you need to see Jon Hopkins.

Why on earth did you want to work in music?

It was the best way for me to work with everything I’m interested in: music, dance, lyrics, visual arts, etc.

You meet aliens : which 10 tracks do they need to hear ?

>> Listen to the playlist <<

« Il pleut » Renaud
« No Man Is Big Enough For My Arms » – Ibeyi
« La Nuit » – SCH
« On brûlera » – Pomme
« Frigo Américain » – Isha
« Jusqu’au dernier gramme » – PNL
« Cellophane » – FKA Twigs
« Your Hand Holding Mine » – Yellow days
« Poetry, How Does It Feel » – Akua Naru
« Guilty Conscience » – 070Shake

SRSLY (seriously) : what are the stakes of your job within the next 5 years ?

I’m thinking we should put creating back to the forefront, manage to give meaning to music critiques or stop trying, and mostly learn how to produce without oppressing others.

Is there life after music, and what would yours be ?

If there’s one, it would be about writing music stories probably.

Laisser un commentaire